Chérie, j’ai rétréci la maison

Chérie, j'ai rétréci la maison

Mode de vie atypique, les mini-maisons pourraient bien devenir une nouvelle façon plus économique et écologique de se loger, mais aussi un moyen de revenir aux choses simples.

À l’instar des maisons containers qui ont entamé une petite révolution dans le monde de l’habitat il y a quelques années, les mini-maisons (ou tiny houses) sont en passe de devenir un nouveau mode de vie. Si, en 1952, Le Corbusier faisait figure de précurseur en construisant un cabanon en bois, son « château », où tout était optimisé pour vivre dans un espace très restreint, aujourd’hui, les architectes surfent sur cette nouvelle tendance qui pourrait en inspirer plus d’un.

Un concept made in USA

Le concept des tiny houses est né aux États-Unis après la crise des subprimes. Face à la flambée des prix de l’immobilier et aux crédits de plus en plus lourds, certains ont choisi de vivre dans des maisons très petites. Largement démocratisée outre-Atlantique et au Canada, cette tendance alternative reste encore marginale en France mais pas inexistante.

Bon pour la planète et le portefeuille

En France, à mi-chemin entre la roulotte et la cabane, la première maisonnette du genre se situe en Normandie et a coûté moins de 20 000 euros à ses propriétaires. Et c’est justement le prix qui reste le facteur le plus attractif. Les mini-maisons ont l’avantage d’éviter l’endettement en contractant des prêts immobiliers trop importants, surtout si l’on décide de construire soi-même sa petite demeure. Autre avantage qui séduira les amoureux de la nature : les tiny houses sont écologiques car elles consomment moins d’énergie qu’une habitation lambda, et sont généralement bâties et isolées avec des matériaux qui n’ont qu’un faible impact environnemental. Il est aussi bon de savoir que si votre mini-maison est construite sur un châssis remorquable et non sur des fondations permanentes, il n’y a pas besoin de permis de construire mais simplement d’un permis de conduire, adapté au poids de votre nouvelle construction.

Chérie, j'ai rétréci la maison

Un mouchoir de poche

Évidemment, ces maisons version miniature ne sont pas adaptées à tous. Oubliez l’idée si vous avez quatre enfants ou que votre dressing est digne de celui de Sarah Jessica Parker dans Sex and the City. Car les tiny houses font en moyenne dix mètres carrés et pas un de plus. On va donc à l’essentiel et on laisse de côté tout ce qui est superflu. L’espace est optimisé au maximum et aucun recoin n’est oublié pour créer des espaces de rangement. La plupart du temps, la chambre se révèle être une mezzanine où seul un matelas posé au sol fait office de lit. Quant aux toilettes, elles sont sèches, évidemment ! Si vous aimez l’espace et que vous tenez à votre confort, ce concept n’est décidément pas fait pour vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.