Chauffage électrique : que faire pour dépenser moins ?

Chauffage électrique : que faire pour dépenser moins ?
©Acova Taiga

Facile à installer et réclamant peu d’entretien, le chauffage électrique reste néanmoins cher à l’usage. Voici quelques pistes pour faire baisser la facture.

A elle seule, la France possède autant de radiateurs électriques que l’ensemble des foyers européens réunis ! Intimement lié au choix national du nucléaire comme source principale de production énergétique, ce taux d’équipement atteint 34 % des logements. Résultat, le chauffage peut représenter jusqu’à 40 % de la consommation électrique en début de soirée lors d’une vague de froid.    Or, le prix de l’électricité augmente chaque année depuis 2006. Ainsi, la facture est salée pour de nombreux ménages. Pour la faire baisser, pas de miracle mais des solutions peuvent être mises en oeuvre. La première consiste à améliorer l’isolation de votre logement afin d’éviter les déperditions de chaleur. C’est la priorité pour gagner en confort, sans oublier les gestes simples comme fermer les volets la nuit pour conserver la chaleur à l’intérieur du logement.

L’importance de la régulation

Installer un système de régulation est également essentiel car il permet de ne pas chauffer inutilement lorsque vous êtes absent et tient compte de la température extérieure et des apports de chaleur, tels que le soleil ou le fonctionnement des appareils de cuisson. En intégrant un thermostat électronique aux convecteurs ou panneaux rayonnants, vous pouvez programmer la température que vous souhaitez dans chaque pièce. Il est possible de relier des radiateurs à accumulation à un thermostat d’ambiance pour gérer l’ensemble du logement en profitant des heures creuses à tarif préférentiel.

Pensez radiateurs nouvelle génération

Grâce à la régulation, votre confort thermique sera plus stable et votre chauffage optimisé. Ce qui vous permettra de réaliser des économies. En baissant la température programmée de 20° à 19°, vous réduirez votre consommation de 7 %. Reste néanmoins que le niveau de confort et d’efficacité du chauffage électrique dépend largement du type de matériel dont vous disposez. De fait, remplacer les vieux radiateurs peut s’avérer rentable.    Depuis les modèles à convection de type grille-pain et les classiques panneaux rayonnants, la technologie a évolué. Il existe aujourd’hui des radiateurs à chaleur douce et à inertie qui diffusent longtemps après s’être arrêtés. Connectés pour un pilotage intelligent, ils permettent une économie de 40 % par rapport à un convecteur de première génération. Pour vous aider dans votre choix, les appareils sont classés NF Electricité. Selon l’Ademe, la catégorie « 3 étoiles œil » garantit une économie moyenne d’électricité de 16,2 % par rapport à la catégorie 2 étoiles.

APEI-Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.