Aide au logement : LCA-FFB monte au créneau

Les plus récentes déclarations gouvernementales visant à réduire drastiquement les aides au logement font craindre le pire au Président des Constructeurs et Aménageurs de la FFB (LCA-FFB), Patrick Vandromme. Les restrictions passées, notamment la réforme de 2012, ont montré leurs effets catastrophiques en termes de logements non construits et d’emplois détruits.

Selon lui, la disparition du prêt à taux zéro (PTZ) et du dispositif Pinel conduirait à sacrifier 80.000 logements neufs et 100.000 emplois. La seule suppression de ces aides dans les zones B2 et C éliminerait près de 50.000 opérations d’accession et reviendrait à abandonner 34.000 communes, où vit 60 % de la population française, alors que le taux d’effort des ménages pour se loger dans ces territoires est en réalité aussi élevé que dans les zones tendues. L’effet déclencheur et solvabilisateur du PTZ est unanimement reconnu : le fait qu’il soit constitutif d’apport personnel est un puissant levier pour la délivrance du prêt principal.

Le président de LCA-FFB ajoute que les familles modestes et les jeunes seraient ainsi écartés de l’accession à la propriété, sans solution alternative de logement. Priver les « territoires détendus » d’une offre aidée en accession neuve, alors que ces régions sont déjà largement en déficit de locatif social et privé, serait lourd de conséquences économiques, sociales et politiques.

Patrick Vandromme s’étonne enfin d’un entêtement à prendre des dispositions qui ont déjà prouvé leur impact dévastateur et casseront un moteur essentiel de croissance.

« Je regrette que pour des raisons budgétaires court-termistes, nous hypothéquons l’avenir et nous nous privons d’une réflexion sur des solutions profondes et concertées à la crise du logement. Conserver le prêt à taux zéro dans toutes les zones permet de maintenir et de développer la croissance de toutes les régions, de lutter contre la fracture territoriale et le sentiment d’abandon, profondément ressenti par la France périurbaine et rurale », conclut-il.

Aide au logement : LCA-FFB monte au créneau
Le président de LCA-FFB, Patrick Vandromm,e regrette « des raisons budgétaires court-termistes ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.