Une aide concrète aux structures

Une aide concrète aux structures
Le Professeur Florence Brugnon

Chaque année, Clermont en Rose vient en aide aux nombreuses structures publiques et privées qui interviennent à des degrés divers dans la prise en charge du cancer du sein. Huit d’entre elles se sont partagées 75.000 € en 2018. Cette année, les responsables de la plateforme PREFERA, au CHU de Clermont, ont sollicité les organisateurs pour l’octroi d’une subvention. Quel est l’objectif de cette plateforme créée en mai 2016 ? « Elle entend promouvoir la préservation de la fertilité en Auvergne en systématisant l’information aux patientes sur la possibilité de protéger leur fertilité par la congélation de leurs ovocytes et de leurs tissus ovariens. Cela leur permettra, une fois leur période de cancer achevée, d’avoir un enfant. Malheureusement, les traitements du cancer altèrent la fertilité. Aujourd’hui, on constate également un manque d’information au niveau des patientes mais aussi du corps médical et paramédical », souligne le Pr Florence Brugnon, chef de service Assistance médicale à la procréation au CHU, et coordinatrice de la plateforme.

La structure dispose d’une infirmière de coordination. Celle-ci se déplace dans tous les centres de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer afin d’informer et sensibiliser les femmes. Mais pour conserver les cellules et les tissus ovariens, la plateforme PREFERA a besoin d’investir dans l’achat d’une cuve d’azote liquide. Son coût ? 20.000 euros. La mobilisation de toutes et tous à Clermont en Rose est donc essentielle… Rendez-vous le 6 octobre.