Victoria

Victoria

Le pitch : Avocate pénaliste Victoria Spick s’occupe seule de ses deux enfants depuis qu’elle s’est séparée de son mari. Celui-ci dévoile leur vie de couple passée dans un roman, à la grande stupeur de la jeune femme. Sur le chemin de l’avocate, il y a aussi Vincent, un ami, accusé par sa femme d’avoir tenté de la tuer et Sam, un ancien petit dealer, qui lui propose de l’aider. On se bouscule au portillon…

Notre avis : C’est le quotidien ordinaire mais c’est un ordinaire qui ne manque pas de souffle et un quotidien rempli de péripéties en tous genres. Bien sûr, le cinéma ne peut se satisfaire tout à fait du rythme de la « vraie vie », celle que mènent les spectateurs. Dans cette comédie pimpante et tourbillonnante, mais somme toute conventionnelle, la scénariste et réalisatrice Justine Triet glisse sa caméra dans le sillage de trois personnages « majeurs » : la blonde (Virginie Efira) dans sa robe noire d’avocate, son client et meilleur ami (Melvil Poupaud) ainsi qu’un jeune homme au pair interprété par Vincent Lacoste. L’ensemble ne manque pas de rythme et se révèle un « honnête » divertissement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.