Il était une fois le Quatuor des Volcans La formation clermontoise fête ses 20 ans en 2018

Il était une fois le Quatuor des Volcans La formation clermontoise fête ses 20 ans en 2018

Forcément, en 20 ans, la composition du quatuor a évolué. Si Pierre Courthiade (piano) et Sylvie Cagnioncle (violoncelle) sont là depuis le début de l’aventure, ils sont aujourd’hui accompagnés par Hiroé Namba (violon) et François Schmitt (alto). Chacun excelle dans son domaine. Tous ont travaillé dans des formations prestigieuses, ici ou ailleurs, tout en conservant Clermont-Ferrand comme port d’attache.

Musiciens professionnels, enseignants au Conservatoire national de région Emmanuel-Chabrier de Clermont-Ferrand ou à l’école de musique de Lempdes, ils partagent une même passion pour la musique et une même envie de la partager avec le public. Apparemment, jouer ensemble se fait très simplement. Dans le groupe, chacun se nourrit du travail des autres, dans un esprit d’ouverture, d’amitié et de curiosité.

Un large répertoire

« Ce noyau nous permet d’offrir un large répertoire, allant de la musique baroque à la musique contemporaine. Mais rien n’est jamais acquis. Nous nous remettons toujours en question » soulignent d’une même voix Pierre Courthiade et Sylvie Cagnioncle. A l’occasion de certains évènements, le quatuor grossit, s’entoure d’autres artistes, d’autres interprètes, d’invités fidèles. Il devient alors l’Ensemble instrumental des Volcans. « Nous sommes une formation à géométrie variable » résume la violoncelliste Sylvie Cagnioncle.

Difficile de citer toutes ces collaborations : localement, le groupe a par exemple joué avec le Chœur régional d’Auvergne ou le Centre Lyrique. Pierre Courthiade, également membre fondateur du festival des Musiques démesurées, évoque spontanément sa rencontre avec le bandéoniste William Sabatier et les concerts au Musée Bargoin. Récemment, ils se sont attaqués à Ennio Morricone. Des souvenirs à la volée. Des souvenirs parmi d’autres…

Continuer…

La renommée du Quatuor des Volcans n’est plus à faire. En Auvergne, il s’est illustré dans de nombreux festivals et évènements (Piano à Riom, Musicale du Pays des Couzes, Volcadiva, Automnales, Volcan de Montpeloux…), sans compter les concerts en dehors de la région. Et l’avenir dans tout ça ? Il est tout bête, finalement. En fait, le Quatuor des Volcans veut juste continuer à partager son amour de la musique. En toute humilité… Et pour fêter ces deux décennies d’émotions et de découvertes, un concert devrait être organisé à l’automne.


Sur scène…

L’Ensemble Instrumental des Volcans jouera avec le Chœur Régional d’Auvergne (direction Blaise Plumettaz), Angélique Pourreyron (soprano), Anaïs Bertrand (mezzo-soprano) et Matthieu Chapuis (ténor), le 27 janvier à 20h30 à l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand. Au programme : Les « Trésors de l’âme slave », (œuvres de Martinů, Dvořák, Moussorgski et Rachmaninov).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.