Thomas Joyandet évoque le rachat d’Info

Thomas Joyandet évoque le rachat d’Info
« Nous allons renforcer notre présence terrain, améliorer la diffusion, et créer un certain nombre d’éditions spéciales répondant aux sujets sociétaux qui interpellent », dévoile Thomas Joyandet, le nouveau propriétaire d’Info.

Il est le gérant du groupe de presse Mediatour et le nouveau propriétaire d’Info depuis le début de l’été. Etat des lieux et perspectives…

Pourquoi avez-vous décidé de racheter les différentes éditions d’Info ?

Thomas Joyandet – Les éditions d’Info sont des titres historiques et incontournables tant à Clermont-Ferrand et Riom qu’à Limoges. Elles sont ancrées dans le paysage local et participent activement à la vie de leur cité. Il était impensable pour nous que ces titres disparaissent, surtout après avoir rencontré les salariés sur le terrain, qui ont joué un rôle capital dans cette reprise. Je tiens à les remercier à nouveau. Les différentes éditions sont conservées et renforcées, et les projets ne manquent pas, ils peuvent être fiers.

Quelle est votre stratégie et vos intentions pour ces titres ?

T. J. – Nous croyons en l’avenir de la presse d’information locale, voire micro locale de qualité, surtout dans un rythme de parution hebdomadaire ou bimensuel. Pour exister dans ce contexte où la concurrence dans le milieu de la communication est rude, il ne suffit plus de relayer. Nous devons être au plus près de nos lecteurs et de nos futurs lecteurs, afin de décrypter l’information, participer activement aux événements politiques, culturels et sportifs, et répondre aux attentes de nos annonceurs.

Nous allons renforcer notre présence terrain, améliorer la diffusion, et créer un certain nombre d’éditions spéciales répondant aux sujets sociétaux qui interpellent. Nous réfléchissons également à créer de nouvelles éditions dans des communes avoisinantes qui mériteraient amplement un titre dédié.

Info va bénéficier aussi des dernières avancées technologiques que nous utilisons sur les différentes éditions du groupe, tant pour le papier que pour le digital.

Il est indispensable d’être à la pointe de la technologie, et de fournir à nos équipes et à nos clients tous les outils numériques nécessaires. Mais attention, notre avenir est bel et bien sur le papier, il faut utiliser les deux supports pour créer une alchimie gagnante. Nous assistons à un retour en force du papier journal, qui a plus que jamais sa place dans une période où les sujets de santé publique et d’écologie sont au cœur de nos préoccupations, à juste titre.

Thomas Joyandet évoque le rachat d’Info
Info dispose à l’heure actuelle de trois éditions : Info Clermont Métropole et Riom pour le Puy-de-Dôme, Info Limoges pour la Haute-Vienne.

Pouvez-vous nous présenter le groupe de presse Mediatour que vous dirigez ?

T. J. – Mediatour est un groupe familial solide né en Haute-Saône, dans lequel je suis associé à ma sœur, Elodie Sassard. Il est spécialisé dans la presse écrite et l’impression. Nous éditons 7 journaux d’information locale, dont le plus vieil hebdomadaire de France, ainsi que 5 magazines. Nous avons un studio de pré-presse, une agence de communication et surtout notre propre rotative d’impression implantée à Auxonne, en Côte d’Or, avec laquelle nous imprimons nos titres et ceux d’une vingtaine de nos confrères aux différents coins de la France.