Six choses à savoir sur les élections européennes

Six choses à savoir sur les élections européennes
L’Europe a financé de nombreux projets dans le Puy-de-Dôme, à l’image du Panoramique des Dômes ou de l’extension du tramway à Clermont-Ferrand.

Le dimanche 26 mai, les Français sont appelés à élire leurs représentants directs au Parlement européen. Une telle occasion ne se présente que tous les cinq ans. Alors, aux urnes !

Pour qui vote-t-on ?

Tous les 5 ans, les élections européennes sont l’occasion pour 388 millions de citoyens d’élire leurs représentants au Parlement européen. Avant le Brexit, les eurodéputés étaient 751. Ils seront désormais 705 issus des 27 états membres. La France va en gagner cinq, soit 79. Il faut rappeler que les eurodéputés sont les seuls représentants de l’Union élus au suffrage universel direct. De fait, ils sont les représentants directs des citoyens et de leurs intérêts. Le vote est d’autant plus important que le Parlement européen dispose de pouvoirs législatif, budgétaire et de contrôle politique. Vous n’avez pas encore choisi votre poulain ? Sachez que la campagne et les débats commenceront à partir du 13 mai.

Le taux de participation dégringole.

En 1979, le taux de participation aux élections européennes était de 60,7 % en France. Depuis, il n’a cessé de baisser, pour atteindre les 42,4 % en 2014… Malgré l’importance du scrutin, surtout au vu des tensions actuelles, les élections européennes peinent à mobiliser. Mais peut-être en sera-t-il autrement cette année ?

Six choses à savoir sur les élections européennes
Qui siègera au Parlement Européen ? A vous de choisir le 26 mai… © European Union , 2017 / Source: EC – Audiovisual Service / Photo: Mauro Bottaro

Une circonscription unique en France.

Avant, il y avait huit grandes circonscriptions en France. Désormais, il n’y en aura plus qu’une, afin de gagner en simplicité et en lisibilité. Les listes de chaque parti seront donc nationales. Celles qui auront obtenu plus de 5% des suffrages exprimés bénéficieront d’un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix

Ce qu’a fait l’Europe pour le Puy-de-Dôme.

L’Europe a participé au financement de nombreux projets. Citons le réaménagement du puy de Dôme (12 millions d’euros), le laboratoire IMobS3 de l’Université Clermont Auvergne (2,4 millions d’euros) ou l’extension de la ligne de tram jusqu’à Champratel (3 millions d’euros.) La région Auvergne-Rhône-Alpes est également le deuxième plus important bénéficiaire en France du programme Erasmus+ qui permet aux jeunes européens d’étudier et de se former dans un autre pays.

Six choses à savoir sur les élections européennes
En 1979, le taux de participation était de 60,7 % en France. Depuis, il n’a cessé de baisser… © European Union , 2018 / Source: EC – Audiovisual Service / Photo: Lukasz Kobus

Jusqu’au 31 mars pour s’inscrire.

Pour la première fois, la date limite d’inscription sur les listes électorales a été repoussée jusqu’au 31 mars. A Clermont-Ferrand, le service des élections (situé au 15 mail d’Allagnat, 2ème étage) sera donc exceptionnellement ouvert le samedi 30 mars de 9h à 12h. Vous devez apporter votre pièce d’identité et un justificatif de domicile. Il est également possible de s’inscrire sur le site internet de l’administration française (www.service-public.fr/), de voter par procuration ou en ambassade. Les électeurs recevront leur carte au cours du mois d’avril. Ils peuvent connaître dès à présent leur bureau de vote en se rendant sur le site internet de la mairie de Clermont-Ferrand : http://sig.ville-clermont-ferrand.fr/elections/

Les élections auront lieu le dimanche 26 mai.

Les élections se tiendront dans tous les Etats membres de l’Union européenne entre le 23 et le 26 mai. En France, ce sera le dimanche 26 mai. Notons que le vote est obligatoire dans cinq pays : la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Grèce et le Luxembourg. Pour l’instant, l’Estonie est le seul pays de l’Union à avoir mis en place le vote électronique.


Des idées reçues qui ont la vie dure