Quand les automobilistes donnent leur avis

« 40 millions d’automobilistes » a publié les résultats de son « Grand Débat national des Automobilistes ».

Quand les automobilistes donnent leur avis

En marge du Grand débat national, l’association « 40 millions d’automobilistes » avait pris l’initiative, le 21 janvier, de créer « le Grand débat national des automobilistes », une plateforme participative en ligne sur le site Internet www.legranddebatnational.com, où les usagers de la route étaient invités à exposer leurs inquiétudes, exprimer leurs avis et proposer leurs solutions sur un ensemble de thématiques liées à la sécurité routière et à la mobilité.

Le 21 mars, l’association a publié les résultats de cette consultation. Les contributions déposées par les usagers sur le site Internet dédié ont été étudiées et analysées par l’association, puis synthétisées dans un document de 28 pages, que l’association entend adresser au Président de la République, au Premier ministre, aux ministres d’État ainsi qu’aux élus parlementaires. « 40 millions d’automobilistes » espère ainsi que l’opinion et les attentes des usagers de la route seront prises en compte par le Président de la République pour bâtir, selon les propres termes du Chef de l’État, « le nouveau contrat pour la Nation ».

Afin d’organiser les contributions des Français sur la plateforme, « 40 millions d’automobilistes » avait sélectionné 8 thèmes principaux parmi ceux les plus couramment abordés ces derniers temps auprès de l’association par les usagers de la route : les 80 km/h, les radars, les sanctions aux infractions routières, l’entretien des routes, les carburants, les autoroutes, les restrictions de circulation et la prime à la conversion. Les participants avaient également la possibilité d’évoquer tout autre sujet de leur choix dans la catégorie « autre ».

« Les contributions, très nombreuses, sont venues de toute la France. C’est la preuve que les questions relatives à la mobilité et à la sécurité – qui avaient été négligées par le gouvernement – revêtent une importance toute particulière pour les Français. Le devoir de notre association, en tant que représentant des automobilistes raisonnables et responsables, était de rendre la parole aux usagers de la route et de mettre à leur disposition un outil leur permettant de se faire entendre et de peser réellement dans le débat » estime Daniel Quéro, président de l’association.

Entre le 21 janvier et le 1er mars 2019, ce sont ainsi quelque 37.619 contributions qui ont été déposées sur www.legranddebatnational.com. Proportionnellement, les régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes sont celles qui ont le plus pris part au « Grand Débat national des Automobilistes ».

Sans grande surprise, la catégorie ayant reçu le plus de témoignages est la limitation de vitesse à 80 km/h (7.501 contributions, soit 19,9% du total des contributions).

« Le décret a été pris sans aucun débat préalable et sans tenir compte de l’hostilité des Français, qui y restent opposés, plus d’un an après l’annonce, à plus de 76%. Rappelons que cette mesure méconnaît et aggrave dangereusement les problématiques locales des territoires, notamment en termes d’économie et d’attractivité des territoires. Aujourd’hui, les usagers n’entendent plus subir cette décision parisianiste et attendent du gouvernement un retour pur et simple à l’ancienne législation » résume Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Les radars sont le deuxième sujet le plus commenté : 5.812 contributions ont été déposées, dont 759 au sujet de la privatisation des voitures-radars, ce qui a incité l’association à consacrer un focus à cette thématique particulière. Le fait de confier la gestion et la conduite des voitures équipées de radars embarqués à des sociétés privées est particulièrement mal perçu par les automobilistes, qui ne manquent pas de souligner que la répression des infractions routières doit demeurer dans le giron des forces de l’ordre assermentées et ne peut en aucun cas poursuivre des objectifs liés à la rentabilité économique du système.

La catégorie « entretien des routes » a également reçu de très nombreux témoignages (5.249 contributions, soit 14% du total des contributions), attestant ainsi de la dégradation progressive et dangereuse du réseau routier français.

Le document qui est remis aujourd’hui aux pouvoirs publics se veut une synthèse des résultats de la consultation réalisée par « 40 millions d’automobilistes » ; les contributions sélectionnées et reproduites dans le livret ont été jugées représentatives de l’opinion générale des usagers ayant participé à l’opération.