Quand la fibre se fait attendre

Quand la fibre se fait attendre
Dans la rue de la Pradelle, la fibre a été installée mais les logements ne sont pas encore raccordés.

Alors que la fibre se déploie un peu partout sur la Métropole, les habitats de la rue de La Pradelle, à Clermont-Ferrand, désespèrent toujours. Ici, c’est le royaume de l’Internet à l’ancienne, l’époque des diligences, l’éloge de la lenteur… Ouvrir un document ou une photo prend un temps fou, quant à regarder une vidéo en streaming, c’est pour l’instant de la pure science-fiction… On ne sait pas si Anne-Marie Simon souhaite s’abonner à Netflix mais cette habitante du quartier est un peu démoralisée. Dans sa maison, située en bout de ligne, le débit peine à atteindre les 2 Mbps/sec.    

« Et pourtant, j’avais déjà été contacté par Orange il y a trois ans pour la fibre. Je leur ai écrit plusieurs fois depuis. Je les ai recontactés cet été mais pour l’instant, pas de nouvelles », explique-t-elle.

Contacté par nos soins, l’opérateur historique rappelle que le déploiement de la fibre se fait en plusieurs étapes. Premièrement, cela nécessite des études de mise en place avant l’installation proprement dites des points de mutualisation (PM dans le jargon). Ces armoires de rue permettent de raccorder jusqu’à 350 logements. Deuxièmement, le processus se poursuit avec les études puis l’installation des Points d’aboutement (PA). Ceux-ci permettent de raccorder environ 80 logements. Enfin, la dernière phase concerne les études et l’installation des points de branchement (PB), lesquels permettent de raccorder une dizaine de logements.

« Pour la rue de la Pradelle, les PM et PA sont installés. Nous en sommes à la partie études d’implantation des Points de Branchement. Cette partie études est plus longue dans cette rue car il s’agit de raccordement en aérien. Les supports utilisés sont les poteaux Enedis ce qui nécessite un temps plus long », nous a confirmé le service communication d’Orange, pour qui il est encore difficile de donner un calendrier précis de raccordement des logements à la fibre.

Au quotidien, les riverains peuvent donc toucher du doigt la Ferrari qui passe à proximité mais ils doivent se contenter de la puissance d’un solex installé dans la cave. Frustrant et énervant ! Forcément… Comme d’autres, Anne-Marie Simon préfère utiliser son smartphone, qui lui sert parfois de clé 4G pour son ordinateur. Une bidouille qui est loin d’égaler les services rendus par la Fibre… Allez, encore un peu de patience.