Première rentrée pour le nouveau Recteur

Première rentrée pour le nouveau Recteur

L’Académie de Clermont-Ferrand a un nouveau Recteur. Il s’agit de Karim Benmiloud. Celui-ci a pris ses fonctions fin juillet. La semaine dernière, il a participé à sa première rentrée scolaire en tant que Recteur en effectuant une visite de l’école Charles-Perrault, à Clermont-Ferrand, et du collège Marc Bloch, à Cournon. Quelques jours auparavant, il a tenu sa première conférence de presse, se félicitant d’arriver dans « une très belle académie, une académie de réussite. »  Soulignant la priorité donnée au 1er degré, « la mère de toute les batailles », il a rappelé les propos du Premier ministre, « revenir aux savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui. ». Alors que le dédoublement des classes de CP et CE1 va concerner 2.000 élèves dans l’Académie, Karim Benmiloud a insisté sur l’obligation d’instruire les enfants dès l’âge de trois ans, période d’apprentissage du langage, et sur l’effort porté au niveau de l’école inclusive, afin « de donner à tous les mêmes chances de réussir. » Outre la mise en place d’un numéro d’appel unique pour les parents (04 43 57 21 91), le Recteur a évoqué la prise en compte du travail des AESH*, au nombre de 1460 dans l’Académie. « C’est une révolution, a-t-il affirmé. On reconnaît leur métier en le déprécarisant. Nous allons proposer des contrats à durée déterminée de trois ans, renouvelables, pouvant déboucher sur des CDI. »            

Il a également salué l’opération « devoirs faits », qui concerne 30 % des élèves de l’Académie et le « succès extraordinaire » du Service national universel, dont le département est pilote. Karim Benmiloud est revenu sur la transformation de la voie professionnelle, qu’il faut « rendre attractive », et plaidé pour une protection accrue des élèves et des personnels. A l’attention de ces derniers, il a affirmé que cette rentrée était « placée sous le signe du dialogue social » avec la mise en place, notamment, de la gestion humaine de proximité. Il a rappelé « les mesures fortes » prises par le Gouvernement en matière de pouvoir d‘achat : défiscalisation des heures supplémentaires et augmentation des primes pour les enseignants travaillant en REP et REP+.

Abordant la réforme du lycée, le Recteur a souligné que le nouveau système introduisait plus de souplesse, de diversité et une offre innovante. « L’élève a la possibilité de panacher les disciplines différentes. »

Enfin, cette rentrée est placée sous le signe de la couleur verte, eu égard aux problématiques environnementales croissantes. « L’objectif est de montrer que l’Education Nationale est ouverte aux enjeux d’aujourd’hui et de demain. On peut apporter des choses aux élèves et vice-versa. » Pour le Recteur, il faut transformer la mobilisation des jeunes en actions constructives. L’éducation au développement durable doit ainsi monter en puissance, avec la généralisation des éco-délégués dans chaque classe. « Si l’on arrive à transformer les 60.000 sites de l’Education nationale, on agit », est persuadé Karim Benmiloud, qui a plaidé pour que les élèves poursuivent des projets concrets liés à l’environnement.

* AESH : Accompagnants d’élèves en situation de handicap


Le nouveau Recteur en bref

Agé de 48 ans, Karim Benmiloud est né à Vannes, en Bretagne. Il a poursuivi ses études à Rennes avant d’intégrer l’Ecole normale supérieure de Fontenay Saint-Cloud. Hispaniste, le nouveau Recteur était auparavant Professeur des universités, spécialiste de la civilisation latino-américaine. Il a notamment enseigné à Bordeaux et à Montpellier. Il s’est fait connaître en publiant des ouvrages sur le Mexique, son pays de prédilection. Petit détail mais qui peut avoir son importance à Clermont, il a pratiqué dans sa jeunesse le rugby…