Plus que des robots, des cobots

Plus que des robots, des cobots
L’association clermontoise Robotips a présenté ses robots miniatures

Structure régionale d’appui à l’innovation, la Maison Innovergne organisait dernièrement aux Cézeaux une journée dédiée aux robots collaboratifs, ou « cobots. » Plusieurs grandes écoles et laboratoires locaux étaient présents, ainsi que des fabricants, des entreprises utilisatrices et des financeurs.

Parce qu’ils prennent une place de plus en plus importante dans nos sociétés, ces robots assistants passionnent, interrogent ou inquiètent. Mais ils ne laissent pas indifférents. Le but de cette journée était de présenter les enjeux et perspectives du secteur pour les entreprises locales. Mais aussi, de lutter contre certaines idées reçues…

« Le cobot n’est pas là pour remplacer l’homme mais pour le soulager dans la réalisation de certaines tâches. Il faut donc placer l’opérateur au centre, l’intégrer dès la phase amont de la conception » affirme Julie Gratien, conseillère technologique de la Maison Innovergne. Autre message délivré aux Cézeaux : si le cobot peut suppléer les opérateurs sur les tâches pénibles, il peut aussi permettre aux entreprises, y compris aux TPE et aux PME, de gagner en compétitivité et en rentabilité.

Plus que des robots, des cobots
L’humanoïde Pepper était exposé aux Cézeaux

Frédéric Poignant, directeur de la Maison Innovergne, explique que les cobots permettent de ne pas délocaliser, voire de relocaliser une activité industrielle en France. « Ils ne vont pas faire baisser le nombre d’emplois, mais en créer de nouveaux » insiste-t-il. D’ailleurs, les courbes de chômage seraient inversément proportionnelles à la présence de robots dans les pays…

Pour Jean-Pierre Brenas, président de la Maison Innovergne et conseiller régional, les cobots incarnent la quatrième révolution industrielle. Il explique que le rôle de la Région est d’accompagner ce passage vers l’industrie 4.0. Agro-alimentaire, services, agriculture, automobile, médecine… La cobotique est en marche.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.