Les Clermontois ont voté pour leurs projets

Les Clermontois ont voté pour leurs projets
Le projet le plus couteux (400.000 €) sera la mise en valeur du puy de Crouël © Archives Info

Le premier budget participatif créé par la Ville est un succès.

Si la démocratie représentative traverse quelques zones de turbulence, il n’en est pas de même pour la démocratie… participative. Preuve en est, la mise en place du premier budget participatif clermontois est une « grande réussite » selon la Ville, qui annonce 948 propositions d’investissement de la part des habitants, 78 projets éligibles et finalement 32 retenus. Avec 4,6 % de votants (soit près de 7.000 habitants), Clermont-Ferrand a dépassé les premiers taux de participation de Rennes (3,2 %), Grenoble (0,6 %) et même Paris (2%). Pendant toute la durée du processus, des « messagers » très impliqués sont intervenus dans leur comité de quartier, leur association ou leur établissement scolaire pour encourager la démarche. « Nous voulions que ce soit un plus démocratique » enchérit Gérard Bohner, adjoint en charge de ces questions.

La solidarité à cœur

Concrètement, la Ville a mis à disposition des habitants 5 % de son budget annuel d’investissement, soit 3,5 millions d’euros. Charge à eux de faire des propositions « réalistes » (d’un point de vue financier ou technique) et compatibles avec les compétences de la collectivité. A travers cette implication, beaucoup de citoyens ou d’associations ont pu découvrir la complexité de l’action publique.

Ce projet avait donc une réelle vertu pédagogique, y compris pour les services municipaux impliqués. « Les habitants ont quitté de plus en plus les organes permanents d’engagements citoyens comme les syndicats, les partis… Mais ils sentent confusément qu’ils ont encore besoin de citoyenneté, de vie commune. Il faut donc trouver de nouvelles formes pour les associer » estime le maire Olivier Bianchi.

Autre enseignement de cette première expérience : les projets ayant obtenu le plus de votes sont ceux qui touchent à la solidarité. L’achat d’un camion douche pour les sans-abris a battu tous les records avec 1.400 votes. « Cette dimension sociale très forte montre que nous sommes une ville solidaire. Il n’y a pas de secrets : cette ville a des valeurs. Et ces valeurs sont ancrées dans la population. Je suis très fier d’être le maire d’une ville qui portent ces idées-là » se félicite le maire.

Chaque quartier représenté

Chaque quartier verra son projet le plus plébiscité réalisé. Cela représente une enveloppe totale de 1,49 millions d’euros. Le reste du budget sera dépensé par nombre décroissant de votes quelle que soit la zone géographique. Les projets retenus ont des coûts très variables pouvait aller de 120 € pour la mise en place d’un nichoir à mésanges à 400.000 € pour la mise en valeur du puy de Crouël. « Il n’y a pas de grande prétention : beaucoup touchent à la vie quotidienne » estime Françoise Nouhen, la première adjointe, qui se félicite de la réussite de ce travail de « construction partagée ». Les lauréats seront conviés à une rencontre en mairie le 26 janvier, avant que ne débute la phase concrète de réalisation…


Ce qui va être réalisé 

Les 12 projets les plus plébiscités par quartier :

Cathédrale, Delille, Gare : transformation du pavillon du jardin Lecoq en résidence d’artistes
Saint-Alyre, Galaxie, Jaude, Fontgiève : installation de vote-mégots ludiques
Champratel, La Plaine, Les Vergnes : aménagement du rucher des Vergnes
Croix-de-Neyrat : rénovation des équipements sportifs et création d’un street workout
Herbet, le Brézet, Saint-Jean, Crouël : mise en valeur globale du puy de Crouël
La Gauthière : sécurisation d’un carrefour
Les Côtes, La Glacière, Les Gravouses, Chanteranne : création d’un parcours pédagogique sur l’archéologie à Trémonteix
Montferrand : création d’un square convivial rue de Braga
L’Oradou, Les Landais, Fontaine-du-Bac, La Pardieu : rénovation expérimentale de la cour de l’école maternelle Albert-Bayet
Poncillon, Vallières, Salins, Regensburg : mise en place d’un réseau de collecte de biodéchets
Saint-Jacques, Lachaux : aménagement d’un terrain de padel aux Cézeaux

 

Quelques-uns des 20 autres projets retenus en fonction du nombre de votes: camion-douche et bagagerie pour les sans-abris, frigo solidaire, plans tactiles pour les malvoyants, plantation d’arbres fruitiers, éolienne partagée, parcours de street art, tables d’échecs au jardin Lecoq, parcours de running urbain, nichoirs à mésanges, bornes interactives sur les premiers secours, hôtels à insectes…