Le collège de Lezoux fait peau neuve

Le collège de Lezoux fait peau neuve
Les élus du Département, les représentants de l’Etat et du collège, en compagnie des élèves le jour de l’inauguration.

Après deux années de travaux, l’établissement scolaire, qui accueille 615 élèves, a été entièrement réhabilité et agrandi. L’inauguration officielle a eu lieu il y a quelques jours.  

Au moment de couper le ruban tricolore, Jean-Yves Gouttebel ne s’y est pas trompé. Le président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme a bien pris soin de donner un petit morceau d’étoffe à chaque élève présent ce jour-là. Car, chose étonnante, une partie d’entre eux a été associée au projet de réhabilitation et d’extension du collège Georges-Onslow de Lezoux. Comme l’a souligné Cécile Page, la principale, certains élèves de 3ème ont même pu faire leur stage de découverte de l’entreprise au sein du cabinet d’architectes ayant imaginé le projet d’agrandissement de l’établissement (Panthéons, à Chamalières).

Car il a fallu près de deux ans de travaux pour aboutir à ce résultat. En ce qui concerne la remise à niveau des anciens locaux (3500 m²), qui dataient de 1986, le travail a porté sur la performance énergétique du bâtiment (isolation par l’extérieur, changement des ouvertures), l’amélioration de la fonctionnalité des locaux techniques, communs et salles de classe, le réaménagement des salles de sciences, d’informatique et de musique, ainsi que sur la mise en conformité réglementaire, notamment vis-à-vis des risques incendie.

Le collège de Lezoux fait peau neuve
L’une des extensions du collège abrite la partie restauration avec le self collaboratif.

« La complexité du chantier, c’est de mener les travaux dans un site occupé », explique Charlotte Dumas, de l’atelier d’architecture Panthéons.

En marge des opérations de rénovation, l’agrandissement du collège a porté sur une surface de 2.100 m². La création d’une cuisine de production (300 m²), d’une salle de restauration pour 700 repas (420 m²), d’une salle polyvalente avec vestiaires et de deux préaux, apporte incontestablement un confort d’utilisation aux équipes pédagogiques et techniques, ainsi qu’aux élèves.

La principale du collège apprécie évidemment les nouvelles conditions de travail de son établissement, notamment la création de la partie restauration.

« La grande réussite, c’est le self collaboratif. Auparavant, nous avions 110 grammes de déchets par élève chaque jour, aujourd’hui, nous sommes passés à 25 gr. seulement. Le self a été conçu pour cela. En plus, il a rapproché les agents des élèves », estime Cécile Page.

Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme a engagé 8 millions d’euros sur cette opération. « C’est la moitié du prix d’un collège neuf », a souligné Jean-Yves Gouttebel, le jour de l’inauguration, où se pressaient de nombreuses personnalités dont Jacques Billant, préfet du Puy-de-Dôme, et Alain Cosson, maire de Lezoux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.