Laurie Fabregoul : « l’objectif est d’atteindre 10.000 participants(tes) »

Laurie Fabregoul : « l’objectif est d’atteindre 10.000 participants(tes) »

La présidente de Clermont en Rose évoque la nouvelle édition de la course contre le cancer du sein qui se déroule dimanche 6 octobre dans le centre-ville. Grâce à ses deux formules, femmes ou hommes, tout le monde est invité à s’inscrire à cet évènement.     

I. – Quel bilan faites-vous de l’édition 2018, la première édition de Clermont en Rose depuis l’arrêt de La Clermontoise ?

Laurie Fabregoul – Il a été plus que positif. Nous avons su en mars 2018 que La Clermontoise n’aurait pas lieu. Heureusement, nous avions le soutien de la Ville de Clermont. Nous sommes repartis de zéro, sans argent, avec un nouveau nom, une nouvelle date et une nouvelle équipe. Il a fallu évacuer les doutes, chercher des partenaires. Au final, nous avons réuni plus de 7.000 participants. C’était plutôt pas mal pour une première.      

I. – On imagine que ce fut plus facile cette année où vous avez eu plus de temps pour organiser l’édition du 6 octobre ?   

L. F. – Plus facile oui car nous avions déjà les partenaires. Il suffisait juste d’aller leur présenter le bilan de l’édition 2018. Comme c’est une cause qui touche beaucoup de personnes, pratiquement tous nos partenaires sont repartis à nos côtés. Nous en avons même plus.      

I. – Comment se déroule la course cette année ?

L. F. – Nous proposons deux formules. Une première chronométrée, réservée exclusivement aux femmes à partir de 14 ans jusqu’à 94 ans (rires). Pour participer, il est nécessaire d’avoir une licence ou un certificat médical de moins d’un an de non-contre-indication à la course à pied, y compris en compétition. La deuxième formule est en allure libre ouverte à tous, hommes, femmes, enfants ainsi que les personnes à mobilité réduite. Les deux parcours font quasiment 5 kilomètres. Ils partent de l’avenue Julien, passent par le jardin Lecoq, la place Delille et le parc Amadeo, pour rejoindre l’arrivée située rue Blatin. Comme l’an dernier, des groupes animeront différents points du tracé. La course chronométrée partira à 10 heures, celle en allure libre vers 10h10. La remise de récompenses aura lieu à 11h.       

I. – Quelle est la nouveauté pour l’édition 2019 ?

L. F. – Nous organisons un trophée entreprises pour inciter les sociétés et les institutions publiques à mobiliser leurs salariés. Il récompensera celle qui aura le plus d’inscrits sur les deux formules. Ce trophée, créé par deux artistes, sera remis en jeu chaque année.   

I. – Comment s’inscrit-on à Clermont en Rose ?                   

L. F. – Il faut aller sur notre site Internet, Clermont en Rose, où figure un lien. On peut aussi télécharger le bulletin papier et l’envoyer. Nous aurons également des permanences à la Foire de Clermont-Cournon jusqu’au 15 septembre, à l’accueil du Centre Jaude les 13, 14, 20, 21, 27 et 28 septembre, et sur le marché d’Aubière le 15 septembre. L’inscription est de 10 euros (5 euros pour les enfants nés en 2007 et après). Celle-ci est entièrement reversée aux associations et organismes privés et publics qui luttent contre le cancer du sein. L’an dernier, nous leur avons remis 75.000 euros. L’objectif est d’atteindre 10.000 participants(tes) cette année.             

I. – Combien de bénévoles vous aident au niveau de l’organisation ?  

L. F. – Tout comme les partenaires, sans bénévoles, on ne peut rien faire. A partir du mois de septembre et jusqu’au jour de la course, nous mobilisons environ 250 bénévoles. La majeure partie est présente le dimanche car le course se déroule en ville et il faut beaucoup de signaleurs sur le parcours. Mais toutes les bonnes volontés peuvent venir nous aider. Servir cette cause, c’est bien.

I. – Y-a-t ’il des animations cette année en marge de la course ?   

L. F. – Oui. Le village partenaires sera présent place de Jaude. Des animations sportives seront proposées avec Wellness. Samedi 5 octobre, des artistes viendront chanter entre 10h et midi et les démonstrations se poursuivront l’après-midi. Un flash-mob est aussi prévu le dimanche matin.

I. – Si l’on ne souhaite pas courir ou marcher le 6 octobre, peut-on vous aider financièrement ?

L. F. – Bien sûr. Il est possible d’aller sur notre site internet. Dans la rubrique « je m’inscris », trois possibilités sont offertes : formule chronométrée, formule allure libre et « je fais un don ». Il est également possible de nous remettre un chèque lors de nos différentes permanences.