La station thermale du futur se dessine

La station thermale du futur se dessine
La ville thermale de Royat fait partie des stations emblématiques de l’Auvergne
(© Archives Info – V. Uta)

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé le deuxième volet de son « Plan Thermal » pour bâtir la station thermale du futur.  

Avec le deuxième volet du Plan Thermal qui vient d’être lancé à travers un appel à projets, Auvergne-Rhône-Alpes se fixe l’objectif de devenir une référence sur le champ de la prévention santé et du mieux-être. Le territoire est en effet la troisième région thermale de France avec 24 stations et 130.000 curistes. Les stations génèrent 2,5 millions de nuitées, 18.000 emplois dont 2.200 directs et un chiffre d’affaires estimé des établissements thermaux de plus de 100 millions d’euros.

Face à l’évolution des modes de vie et au vieillissement de la population, de plus en plus de personnes ont conscience de l’importance d’améliorer et de préserver leur capital santé. Attirer de nouvelles clientèles, dont des clientèles touristiques, nécessite de les amener à choisir une station thermale pour prendre soin d’eux.

La station thermale de demain doit donc s’envisager avant tout comme une véritable destination touristique au sein de laquelle l’ensemble des composantes de la prévention santé sont présentes. Ce n’est plus uniquement l’affaire de l’établissement thermal. L’ensemble de la station doit se mobiliser autour de quatre piliers prioritaires : la santé, les activités physiques, le volet mental et la nutrition. La station thermale de demain devra ainsi proposer des offres globales, validées médicalement, au sein d’un parcours client personnalisé et faisant travailler ensemble tous les acteurs de la station. C’est tout l’objet du second volet du « Plan Thermal ».

L’objectif de la Région est donc d’accompagner les stations à proposer des prestations globales et personnalisées, avant, pendant et surtout après le séjour.

« Les stations thermales de notre territoire sont des joyaux que nous chérissons. Avec le premier volet de notre Plan Thermal, nous avons déjà accompagné 15 stations. Maintenant, nous passons la vitesse supérieure avec le deuxième volet. Grâce à ce dernier, nous nous positionnons comme des précurseurs pour inventer la station thermale du futur et faire de notre région un modèle d’innovation en matière de prévention santé », a notamment déclaré Nicolas Daragon, vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué au Tourisme et au Thermalisme.

Le plan thermal 2020-2024 va s’inscrire dans la continuité du précédent et devra permettre d’accompagner les stations qui n’étaient pas matures en 2016 pour lancer un programme d’investissement partagé. Au-delà de cette aide, la Région renforcera son soutien aux projets innovants afin de lui permettre de se différencier des autres destinations thermales en France et à l’étranger.

Les stations thermales peuvent déposer leur dossier de candidature jusqu’à la fin du mois d’octobre. La liste des stations retenues sera dévoilée le 16 décembre prochain.