IADT : un regard neuf sur les politiques publiques

IADT : un regard neuf sur les politiques publiques
Les responsables de l’IADT ont accueilli Stéphane Vincent (2ème en partant de la gauche) à l‘occasion de la rentrée du Groupement.

C’est un bâtiment qui a pignon sur rue mais qui n’est pas forcément connu du grand public et parfois des étudiants eux-mêmes. Situé en face du jardin Lecoq, boulevard François Mitterrand, à Clermont-Ferrand, l’Institut d’Auvergne du développement des territoires (IADT) fédère et abrite au sein d’une maison commune l’ensemble des formations universitaires consacrées aux métiers du développement territorial. Constitué sous la forme d’un Groupement d’intérêt public, il se pose comme une véritable interface entre le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche et celui des collectivités locales. Sa composition est atypique aussi puisqu’elle associe la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les conseils départementaux du Puy-de-Dôme et de l’Allier, l’Université Clermont Auvergne et VétAgro Sup. 

« C’est un pilotage unique dans la grande région et certainement en France. C’est aussi un lieu d’enseignement, de formation et de ressources ; une marque d’innovation et d’audace pour nos territoires. Par exemple, le fonds ‘Facteur’, financé par la Région, permet de mettre des étudiants à disposition des collectivités. L’idée est d‘aller vers des territoires éloignés des ressources universitaires et d’apporter des réponses concrètes aux besoins des collectivités locales et des acteurs socio-économiques », cadrent Jean-Pierre Brenas et Mathias Bernard, respectivement président et président délégué de l’IADT.  

Du 9 au 13 septembre, le Groupement a organisé sa semaine de rentrée destinée à tous les étudiants de Master 2. Ateliers, études de cas concrets, visites sur le terrain… Les étudiants issus de plusieurs disciplines ont planché autour d’une thématique transversale et innovante : « Design thinking et politiques publiques. » Ils ont pu suivre notamment une conférence de Stéphane Vincent, le co-fondateur et délégué général de l’association la 27ème Région. Le thème ? L’innovation par le design : quelles perspectives pour l’aménagement et le développement des territoires ? Pour ce spécialiste, il existe aujourd’hui de nouvelles façons de concevoir les politiques publiques en s’inspirant des sciences sociales ou du design.

« Les designers partent de la réalité des usages. Ils veulent comprendre les pratiques des personnes. Ils sont les avocats des usagers. Un bon designer est capable d’aller chercher les non-utilisateurs », estime ce dernier.

Plus largement, la semaine de rentrée de l’IADT était un plaidoyer pour la pluridisciplinarité et la volonté de regarder les choses à travers des prismes différents.