Budget participatif : les projets fleurissent

Budget participatif : les projets fleurissent
Olivier Bianchi inaugure le vote-mégot de la place de la Victoire en compagnie de Pauline Theret, qui en a eu l’idée et Marion Canales, adjointe au maire.

Des boites à livres, des nichoirs à mésanges et hôtels à insectes, des aménagements ludiques dans la cour de l’école Albert Bayet ou encore l’installation de vote-mégots dans le centre-ville… Voici quelques-uns des projets qui ont été (ou vont être) réalisés dans le cadre du budget participatif que la Ville de Clermont a lancé en 2018. Afin de donner la parole aux citoyens et soutenir leurs initiatives, celle-ci a choisi de consacrer à ce dispositif 5 % de son budget d’investissement, soit environ 3 millions d’euros. Quelques mois plus tard, 32 projets lauréats ont été retenus, choisis par les Clermontois qui se sont portés volontaires.

« Nous avons enregistré plus de 6.000 votants, soit plus qu’une ville comme Rennes. L’essentiel des idées exprimées concernait soit des projets liés à la solidarité et la fraternité, soit des projets liés à l’environnement et la transition écologique », a indiqué le maire Olivier Bianchi, la semaine dernière, au moment où il inaugurait place de la Victoire un « vote-mégot » proposé par une jeune clermontoise, Pauline Theret.              

Ce projet ludique et astucieux invite les fumeurs à jeter leur cigarette dans l’une des deux urnes mises à disposition où figurent des réponses à une question posée. « J’ai voulu faire vivre ma ville autrement. Les mégots de cigarettes sont un vrai fléau. J’ai découvert cette idée à travers une affiche à Londres », a expliqué la jeune femme avec beaucoup de sincérité. 170 questions sur l’environnement, la culture ou la Ville figurent en stock. Outre le vote-mégot de la place de la Victoire, deux autres vont être installés place de Jaude, et un autre place Gaillard.       

Comme l’a souligné le maire, la Ville s’est donnée jusqu’à fin 2020 pour réaliser les 32 projets retenus.