L’héritage en question

L’héritage en questionQuel est le rôle de la loi et de la volonté dans la désignation des successeurs et de leurs droits ? Comment hérite-t-on ? Le droit de l’héritage a connu de multiples réformes depuis 1804. Celles des XIXe et XXe siècles ont eu principalement pour objet l’accroissement progressif des droits du conjoint survivant et la reconnaissance des droits de l’enfant naturel.
Les deux dernières réformes, celles du 3 décembre 2001 et du 23 juin 2006, tout en réaffirmant, parfois avec force, l’attachement de notre droit aux principes traditionnels qui gouvernent la matière, ont eu pour ambition d’adapter ces principes aux aspirations du monde contemporain : primauté de la famille nucléaire sur le lignage, égalité des héritiers, accroissement des droits du conjoint, prise en compte d’intérêts économiques, rapidité du règlement successoral…
Il résulte de la poursuite de ces objectifs, parfois difficiles à concilier, un droit – rassemblé dans les articles 720 à 892 du Code civil – dont la technicité reste une carac-téristique majeure. Mais cette technicité n’occulte jamais les valeurs dont la transmission héréditaire est chargée et qui sont le reflet des évolutions sociales.
Pratique : « L’héritage » par Christian Pisani, Editions Dalloz, collection « À savoir », 288 pages, 3 euros. L’ouvrage est disponible sur demande. Voir www.dalloz.fr, www.editions-dalloz.fr, www.facebook.com/editionsdalloz.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.