Eusebio, une icône portugaise

Eusebio, une icône portugaise
Eusebio (au milieu de la photo) en compagnie de Jose Neves (à gauche).

Il fut le « Pelé européen ». Une icône du ballon rond et du peuple portugais, à l’égal d’Amalia Rodrigues, par exemple. Né en Mozambique en 1942, Pelé, le prolifique et talentueux avant centre du Benfica de Lisbonne et de la sélection portugaise, s’est éteint il y a quelques jours, causant un chagrin réel dans son pays et auprès des amateurs de ballon rond
La nombreuse communauté portugaise présente dans la région a évidemment ressenti douloureusement la disparition de « La panthère noire ». Élu à la CCI, président de l’Institut des Métiers et des Portauvergnats, José Neves se souvient avec émotion de ses rencontres avec le joueur. « La première remonte à 2009 grâce à un ami à Lisbonne. Nous avons tout de suite sympathisé, devant un déjeuner de poisson à Sesimbra. Après lui avoir parlé de l’association des Portauvergnats, je l’ai convié pour une visite à Clermont-Ferrand. Il m’a tout de suite dit oui. » José Neves a eu d’autres occasions de côtoyer l’ancienne étoile du football. Et il loue avant tout sa grande modestie et sa disponibilité. « Nous nous sommes revus en 2010 lors d’un dîner où il m’a offert le maillot de l’équipe du Benfica. Nous avions alors planifié sa venue en Auvergne mais il est hélas tombé malade. » Un an plus tard, un dîner avec Eusebio et des membres des « Portauvergnats » se déroulaient finalement au Portugal. L’ultime rencontre de José Neves avec Eusebio remonte à 2013. « Je garde le souvenir ému d’un homme simple et à l’écoute » témoigne le président de l’Institut des Métiers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.