Edito

Il ne manquait plus que cela : un dimanche 1er mai ! Mais à quoi servent les jours fériés s’ils surviennent en plein week-end ?

Ceux qui attendent avec une impatience légitime les ponts de mai n’auront, cette année, qu’à se mordre les doigts. Les fameux jours fériés, où l’on peut conter fleurette ou dormir à poings fermés ne sont en effet pas légion. Exit le 1er mai qui tombe malencontreusement en plein week-end et devient inutile. Idem en ce qui concerne le 8 mai… Mais qui donc a fabriqué ce désobligeant calendrier ? L’a-t-on confié à un responsable du Medef ou est-ce encore le fougueux Emmanuel Macron qui a sévi ?
Tout juste les amateurs de repos et de répit pourront-ils se féliciter que l’Ascencion reste indéfectiblement accroché à un jeudi. Ils apprécieront vraisemblablement Pentecôte, escorté de son fidèle lundi. Ces évènements sont des valeur sûres, des jours sur lesquels on peut compter, envers et contre tout. Merci les fêtes religieuses… C’est tout ce qui a pu être sauvé de ce joli mois de mai pas si aimable que cela… Et de lorgner déjà vers le calendrier 2017… car il n’est pas question de se faire avoir deux années de suite.
Bref, le célèbre « en mai, fais ce qu’il te plaît » ne sera pas de mise cette année et remplacé par un moins séduisant « en mai 2017, tu feras ce qu’il te plaira, d’ici là, tu l’as dans le baba. »

En attendant

Ce regrettable accroc calendaire ne devrait pas empêcher les beaux jours de se manifester et les terrasses en ville de se remplir, à l’heure du repas de midi ou au moment de l’« apéro » du soir pour d’utiles moments de décontraction après les vicissitudes d’un hiver qui n’en fut pas vraiment un. Et de songer, entre deux verres, aux grandes vacances qui finiront bien par arriver si le grand méchant loup ne nous a pas dévorés d’ici là.
Dernière précision et elle est désagréable : le 15 août tombera lui aussi un dimanche ! Fort heureusement, nombreux parmi vous seront alors en train de coincer la bulle, le nez au soleil et les pieds en éventail. Oh, la belle vie…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.