Edito

Les programmes électoraux constituent des appâts mais jamais des engagements pour ceux qui les portent. Et ça finit par se savoir…
Il faudrait peut-être s’entendre sur le principe ou la définition de la démocratie, étymologiquement le pouvoir du peuple. Dans nos sociétés contemporaines, s’agit-il de voter pour un programme établi, des idées, une vision ? Ou bien de choisir un individu, coopté par une assemblée soumise? La véritable faillite du système actuel réside dans l’incapacité des hommes politiques à tenir leurs promesses, à mettre en oeuvre leurs engagements et de leur obsession maladive à conquérir le pouvoir coûte que coûte et à s’y maintenir quoiqu’il advienne. Les électeurs, pauvres électeurs, sont ainsi régulièrement floués, ils deviennent presque systématiquement les dindons d’une mauvaise farce, des sortes de cocus d’une République qui n’est pas si respectable puisqu’elle ne les respecte guère…

Veste et masque

François Hollande, est l’exemple même de celui qui retourne sa veste… Pourfendeur des puissants au moment de sa campagne électorale, il n’a pas tardé à enlever son masque dès lors qu’il s’est installé confortablement à l’Élysée, avec le désir d’y rester le plus longtemps possible. Comme ses prédécesseurs de droite, il a privilégié ses intérêts personnels, bafouant les idéaux au profit de ses ambitions. Il a ainsi, à son tour, érigé le mensonge en instrument de conquête électorale.
Cette propension à la tromperie est le véritable fléau de nos mœurs institutionnelles et la raison majeure du désaveu de la classe politique et de l’abstentionnisme qui croît de scrutin en scrutin. Comment dès lors en vouloir aux électeurs qui choisissent de rester chez eux plutôt que de fréquenter les isoloirs ? Et comment fustiger ceux qui rejoignent les partis extrémistes en signe d’exaspération.
Quand la parole est à ce point désacralisée, la démocratie perd de sa crédibilité et le pouvoir abandonne une part de sa légitimité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.