Les Petits Frères des Pauvres contre l’isolement des aînés

Les Petits Frères des Pauvres contre l'isolement des aînés
Un clip efficace pour faire la promotion de ce « remède »

En France, de nombreux aînés sont confrontés à la solitude et l’isolement. Parmi eux, 300 000 sont en situation de mort sociale, privés de liens et des plaisirs simples et essentiels de la vie. A l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, qui a eu lieu le 1er octobre, les Petits Frères des Pauvres ont alerté les pouvoirs publics et ont sensibilisé les citoyens sur la nécessité d’agir pour lutter contre l’isolement des aînés.

UN FLEAU INVISIBLE

Association de référence sur les problématiques d’isolement des aînés depuis plus de 70 ans, les Petits Frères des Pauvres rappellent « l’urgence d’agir contre ce fléau invisible, dans une société où les personnes âgées sont victimes de préjugés négatifs voire dévalorisants et où les nouveaux rythmes de vie conduisent malheureusement à une

fragilisation des liens familiaux et sociaux. Répondre aux enjeux du vieillissement est aujourd’hui une nécessité, alors mobilisons-nous ensemble pour faire de la cause des personnes âgées une priorité, et pour leur permettre de vieillir le plus sereinement possible ».

Les Petits Frères des Pauvres contre l'isolement des aînés
Des gestes simples pour profiter des plaisirs simples

SENSIBILISATION

Mardi 1er octobre, les Petits Frères des Pauvres de Limoges sont allés à la rencontre des passants, ont invité les citoyens à être acteurs de leur combat en les sensibiliser à l’incroyable don qu’ils détiennent pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. Chacun peut améliorer le quotidien de nos aînés et leur redonner le goût à la vie.

DES GESTES SIMPLES

« Il existe un remède à l’isolement des aînés. Ce n’est ni un sérum ni une pilule, ce remède c’est nous tous. Adoptons des gestes simples qui peuvent tout changer, comme : rendre visite et ainsi profiter des plaisirs simples de la vie autour d’un café. Discuter de tout et de rien dans la rue ou à la boulangerie, saisir la moindre occasion pour bavarder. Ou encore demander conseil et apprendre de nos aînés à travers leur connaissance du jardinage, de la cuisine, de leurs histoires de vie… », concluent les membres de l’association.

Depuis 3 ans, à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, un rapport inédit lié à une problématique vécue par les aînés isolés est publié. Cette année, il est consacré aux liens entre la solitude, l’isolement de nos aînés et les territoires. Les enseignements et le détail des 15 préconisations sont disponibles sur le site Internet : www.petitsfreresdespauvres.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.