Céline Meslier « L’international constitue une dimension centrale et structurante de la stratégie de l’Université »

Céline Meslier « L’international constitue une dimension centrale et structurante de la stratégie de l’Université »

Interview de Céline Meslier, vice-présidente des relations internationales.

Info : Quelle est la stratégie d’internationalisation de l’Université de Limoges ?
Céline Meslier : L’international constitue une dimension centrale et structurante de la stratégie de l’Université. Cette affirmation politique d’un engagement fort en faveur de l’internationalisation de la recherche et de la formation a conduit à un accroissement de la visibilité et de l’attractivité de l’établissement. Des succès croissants aux appels d’offres européens traduisent le caractère innovant et performant de la recherche développée à l’Université de Limoges dans les domaines de la céramique, de l’optique et de l’électronique mais également en banque et finance, en santé ou dans le domaine de la littérature.

Info : Quid des formations ?
C.M. : L’internationalisation des formations s’est accrue avec des parcours de formation en anglais et de nombreux diplômes en partenariat international. Un master a également obtenu cette année le label d’excellence Master Erasmus Mundus. Le projet de construction d’une Maison des langues doit renforcer cette dynamique et structurer une offre globale de formation et de certification en langues étrangères aux étudiant.e.s et aux personnels. L’Université de Limoges est également reconnue comme un acteur important dans les réseaux francophones dans les arts et la littérature, mais aussi en épidémiologie, en droit, ou dans les sciences de l’ingénieur. Ces réseaux se traduisent par des projets de recherche, des formations innovantes ou l’appui institutionnel et pédagogique à la création de l’Université des Mascareignes à l’Ile Maurice.

Céline Meslier « L’international constitue une dimension centrale et structurante de la stratégie de l’Université »

Info : Comment l’Université de Limoges a-t-elle réagi au plan « Bienvenue en France » ?
C. M. : Si le plan contient des projets intéressants visant à soutenir l’internationalisation des universités et l’accueil des étudiants internationaux, l’Université de Limoges s’inquiète de l’impact de la différenciation des frais d’inscription pour les étudiants extra-communautaires sur l’accueil de ces étudiants et l’internationalisation des actions de formation et des projets de recherche. Elle s’est positionnée par le vote d’une motion en conseil d’administration le 1er février. Elle réaffirme à tous les étudiants extra-communautaires inscrits à l’Université de Limoges qu’ils pourront poursuivre leurs études à Limoges dans les mêmes conditions qu’actuellement. Lorsque les conditions d’application de cette mesure seront connues, l’Université de Limoges utilisera tous les moyens à sa disposition pour poursuivre sa dynamique d’internationalisation et préserver ses partenariats stratégiques, notamment francophones en Afrique (Maroc, Sénégal…), au Moyen-Orient (Liban), au Québec ou en Asie. L’établissement poursuivra les efforts menés pour accompagner les étudiants internationaux avant et tout au long de leur séjour à l’Université de Limoges. Cet accueil s’appuiera sur l’expérience et les ressources du Bureau d’Accueil International qui, depuis 2005, coordonne les différentes dimensions de l’accueil des étudiants internationaux en partenariat avec les acteurs locaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.