Panazol cultive l’esprit rugby

Panazol cultive l’esprit rugby
Quelques filles fréquentent l’école de rugby

Depuis plusieurs semaines, les bénévoles de l’AS rugby de Panazol s’activent autour de l’organisation, ce samedi, de leur premier tournoi jeunes, destiné à braquer les projecteurs sur une école créée il y a plus de 30 ans.

Avec 68 enfants dans ses rangs, l’école de l’AS rugby Panazol est devenue la deuxième de la métropole de Limoges. Une progression qui ne doit rien au hasard, car depuis de nombreuses années, les dirigeants ont grandement misé sur la formation des jeunes pour cultiver l’esprit d’équipe cher à l’univers de l’ovalie et porter haut les couleurs d’un club qui compte aujourd’hui plus de 110 licenciés. « Nous sommes très attachés aux valeurs familiales du club, car pour garder nos jeunes, nous devons permettre aux parents de se sentir bien chez nous », explique Philippe Laroudie, son président. Et l’organisation, le samedi 30 mars, de son premier tournoi jeunes, va contribuer à renforcer ces liens. « Ce tournoi s’inscrit dans l’évolution logique de l’école, qui grandit gentiment. Cette année, nous avons atteint 14 élèves de moins de 6 ans », se réjouit Arnaud Durand, le responsable de l’école et du tournoi.

Esprit de compétition

Ces rassemblements sont importants, car ils permettent aux jeunes de se confronter à d’autres clubs et de commencer à acquérir l’esprit de compétition. « Même si cela représente une charge financière non-négligeable pour le club, participer à de nombreux tournois est important pour nos jeunes. Nous allons parfois loin, afin qu’ils apprennent aussi les joies des déplacements en bus. Et, sportivement, ils n’ont pas à rougir de leurs performances, puisqu’ils se classent souvent dans le top 5 », ajoute A. Durand.

Plus de 600 enfants

L’école de rugby entre désormais dans la période des tournois. « Nous serons en déplacement chaque week-end », prévient Arnaud Durand. Mais, avant cela, le club aura organisé le sien. « Nous attendons plus de 600 enfants, répartis dans 16 clubs, originaires de cinq départements, ce qui est exceptionnel pour une première édition. Nous avons même dû refuser deux clubs, car nous n’avons pas suffisamment de terrains à notre disposition », précise-t-il.

Panazol cultive l’esprit rugby
L’école de rugby compte 68 enfants

Logistique énorme

Plus de 60 bénévoles, dont une grande partie de l’équipe sénior féminine, sont mobilisés pour la réussite de cet événement, qui ne sera pas un coup d’essai pour Arnaud Durand. Originaire de Dordogne, il a déjà participé à divers tournois au sein de son précédent club. Certains parents ne seront pas dépaysés car lors des déplacements, l’AS Panazol rugby cultive la convivialité en amenant des barnums, des tables et des planchas pour que tout le monde puisse manger ensemble.

Le club accueille les enfants dès l’âge de 4 ans révolus. L’apprentissage est très ludique, mais aborde déjà les premiers gestes du rugbyman. Engagé dans un processus de labellisation, l’AS Panazol doit désormais renforcer la formation de ses éducateurs. « Ce n’est pas simple, car la plupart d’entre eux travaille à côté et ne peut pas toujours se libérer. Malgré tout, nous espérons obtenir le plus haut des trois niveaux de certification », se réjouit A. Durand. Contact : fr-fr.facebook.com/ASPanazolRugby/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.