La promesse de beaux duels

Depuis plus d’un mois, les Taureaux de Feu de l’Asptt Limoges se préparent sérieusement à affronter un championnat relevé. Mais, les Limougeauds sont parfaitement armés pour en découdre.

La promesse de beaux duels
Des matchs accrochés

Au sein du groupe emmené par Pavol Mihalik, un entraîneur expérimenté, qui la saison dernière a décidé de raccrocher les patins pour se consacrer pleinement à l’encadrement de l’équipe première, le mot d’ordre est clair: il faut viser le podium, et si possible, faire mieux que la 3e place décrochée l’an dernier.
Ainsi, les huit recrues n’ont pas été choisies au hasard. «Il s’agissait de remplacer les joueurs partants, mais aussi de renforcer les lignes», précise P. Mihalik. Les premières confrontations amicales témoignent des choix judicieux opérés durant l’intersaison. «Limoges est déjà une équipe redoutable», avouait d’ailleurs l’un des adversaires de cette phase de préparation. «Nous avons vraiment une bonne équipe, avec quatre gros blocs d’attaque et trois lignes défensives solides, ainsi que trois bons gardiens. C’est un groupe homogène, qui attend encore le renfort d’un ou deux défenseurs», constate le capitaine Valentin Dumélié. Les atouts de cette nouvelle équipe reposent donc sur la vélocité et l’audace de jeunes formés au club et l’expérience de joueurs plus expérimentés, capables de garder la tête froide lors des rencontres serrées.

La promesse de beaux duels
Hockey 2 : Valentin Dumélié, le capitaine

Former la relève

La promesse de beaux duels
Pavol Mihalik l’entraîneur

Parmi eux, le québécois Mathieu Trembley, qui pour sa première expérience en France, a opté pour Limoges. «J’ai reçu quatre offres de clubs de D2. J’ai sélectionné Limoges, car d’anciens joueurs ayant évolué en France, m’ont assuré que c’était une belle place pour commencer le hockey dans l’hexagone. Ici, les glaces sont beaucoup plus grandes et le jeu est différent du Canada. Le palmarès de l’équipe a également compté dans mon choix. Nous avons un bon groupe, très travailleur, qui fait tout pour faciliter l’intégration des nouveaux», avoue-t-il.
«Quand la machine se met en route et que les joueurs appliquent les systèmes de jeu simple répétés aux entraînements, nous marquons», constate le coach. Cette discipline produit un jeu fluide et rapide, très agréable à suivre pour le plus grand plaisir des amateurs de hockey, qui assistent, de plus en plus nombreux, aux matchs, y compris les amicaux. Ce qui laisse encore augurer des rencontres à guichet fermé, notamment lors des confrontations avec les équipes descendues de D1.
Avec 15 joueurs français sur 23, le club confirme l’importance qu’il attache à la formation locale. Insuffisamment nombreux pour créer une équipe réserve, quelques espoirs du club complètent le groupe. Ils s’entraînent avec l’élite en espérant pouvoir montrer leurs qualités sur certains matchs, où si malheureusement, les blessures déciment l’effectif.
Les bancs de l’école de glace et des équipes mineurs sont bien fournis, mais il est toujours possible d’essayer la discipline, le mercredi à 17h et le dimanche à 17h30.

La promesse de beaux duels
Une équipe soudée

Photos © Alban Pradeau
Renseignements :
05 55 79 00 88
Ou
communication.taureauxdefeu@gmail.com

Retrouvez cet article sur :
www.infomagazine.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.