Une 50e édition prometteuse

Une 50e édition prometteuse

Les organisateurs du rallye du Limousin Nouvelle Aquitaine sont soulagés de pouvoir présenter, dès cette année, la 50e édition d’un événement toujours aussi spectaculaire et populaire, qui verra s’affronter les meilleurs pilotes du moment.

L’équipe d’organisation de l’ASA Limousin Automobile Club aura bataillé jusqu’au dernier jour pour boucler le budget de cette édition très symbolique. «Nous avons tout mis en œuvre pour faire partir cette 50e édition cette année, grâce à des partenaires privés restés fidèles, d’autres qui nous ont rejoints et les collectivités locales, à commencer par la grande région, qui nous ont bien aidés», précise le président Christian Ducher. «Il faudra du temps pour mieux connaître des décisionnaires plus éloignés et retisser les liens de confiance qui étaient établis avec les précédents présidents. L’appui financier n’est pas aussi conséquent, mais les élus de cette grande collectivité ne nous ont pas laissé tomber», ajoute-t-il. Et même si on pourrait croire que les routes du Limousin, étroites et sinueuses, ont été dessinées pour le rallye, tant elles offrent d’agréables spéciales techniques et sélectives, très appréciées par les pilotes, les organisateurs de l’épreuve pourraient envisager quelques petites escapades dans les départements voisins. «A condition de ne pas trop s’éloigner», pour de ne pas rallonger les temps de transfert. «Cette année, il y aura 13 épreuves spéciales, soit 185 km de secteur chronométré, sur les 561 km de circuit répartis sur les trois départements. Elles emprunteront d’anciens itinéraires qui ont forgé la réputation de notre rallye et une grande part de nouveauté», annonce-t-il.

Une 50e édition prometteuse

Les hybrides entrent en piste

Quatrième épreuve du championnat de France, le rallye du Limousin constitue un passage obligé pour les prétendants au titre, notamment les poursuivants du leader Yoann Bonato, qui visent le podium. Une aubaine pour leurs fans, qui pourront les approcher, dès le jeudi, lors des vérifications techniques et administratives au Palais des Expositions et sur les parcs d’assistance.

La grande nouveauté de cette 50e édition est d’accueillir le challenge des énergies nouvelles de la FFSA dont l’objectif consiste à démontrer que ces voitures hybrides du commerce peuvent également assurer le spectacle. «Elles emprunteront les spéciales après le passage des voitures de course en tentant de respecter la vitesse choisie au départ, car le but n’est pas d’aller vite, mais d’afficher une régularité. Deux radars seront cachés sur le parcours afin de vérifier si la vitesse annoncée est bien respectée. Ce concept très ludique séduit de plus en plus d’équipages», précise Christian Ducher. Autre animation très appréciée du public, le «rallye classic», qui ouvre le parcours aux propriétaires d’anciennes sportives et permet de revoir évoluer des voitures mythiques, comme la R8 Gordini. Durant ces trois jours, un simulateur dynamique dernier cri du jeu Dirt Rallye 4 sera également mis à disposition du public. Et pour que ce spectacle gratuit soit une réussite, 400 bénévoles sont mobilisés pour assurer la sécurité de tous.

Une 50e édition prometteuse

Une 50e édition prometteuse

Une 50e édition prometteuse

www.asalac.com/
Photos © Artofdoume

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.