Les stades de France en habits de lumière

Pour l’Euro 2016, les différents stades de France qui accueilleront les matchs ont revêtu leurs plus beaux atours et certains, comme la toute nouvelle enceinte lyonnaise, font partie des plus beaux complexes sportifs du continent.

Rarement processus de sélection pour retenir les stades qui accueilleront l’Euro n’aura été aussi compliqué que pour cette édition française. Les prétendants, en nombre, ont autant brillé par leurs qualités que par les efforts consentis pour se mettre à la hauteur des plus hauts standards européens, comme on peut en trouver en Allemagne ou en Angleterre.
Neuf stades ont été initialement retenus, avec Geoffroy-Guichard (Saint-Étienne) et le Stadium (Toulouse) en réserve. Mais l’UEFA a décidé de sélectionner également ces deux stades pour répondre à l’extension du nombre de sélections participantes. Après le retrait de la Meineau, le club de Strasbourg ayant été relégué en National, et du stade Marcel-Picot, ce sont donc dix enceintes qui serviront d’écrin à la fête du football. En libérant 1,6 milliard d’euros – dont près de deux tiers venant d’investissements privés – pour financer la construction de quatre nouvelles enceintes et la rénovation de cinq autres, la France a fait le nécessaire pour se doter de stades cinq étoiles.

Les stades de France en habits de lumière
Le Stade des Lumières (Lyon)

– 1 : Le Stade des Lumières (Lyon) : 59.186 places

Le projet fou de Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique lyonnais, a vu le jour en début d’année. Pensé pour être bien plus qu’une enceinte sportive, le Parc olympique lyonnais, aussi appelé Stade des Lumières en attendant son « naming » commercial après l’Euro, n’a rien à envier aux plus beaux stades d’Europe. Un exploit d’autant plus retentissant que l’ensemble est sorti de terre uniquement grâce à des fonds privés. Il accueillera 6 matchs, dont une demi-finale.

Les stades de France en habits de lumière
Le Stade Vélodrome (Marseille)

– 2 : Le Stade Vélodrome (Marseille) : 67.394 places

Après une saison calamiteuse et une fin d’année sportive délétère, les supporters marseillais seront heureux de voir un peu de vrai football dans leur mythique enceinte du Vélodrome, remise à neuf pour l’Euro. L’extension du stade, qui porte sa capacité à 67 394 et qui lui offre un toit le protégeant du mistral, est une pure réussite esthétique. Sublime le « Vél » est prêt pour le spectacle que lui offriront quatre matchs de poule, dont le France-Albanie du 15 juin, un quart de finale et une demi-finale.

Les stades de France en habits de lumière
Le Stade Pierre-Mauroy (Lille-Villeneuve-D’Ascq)

– 3 : Le Stade Pierre-Mauroy (Lille-Villeneuve-D’Ascq) : 50.186 places

On connaît la ferveur des spectateurs du Nord, à commencer par celle des deux frères ennemis de la région, à savoir Lens et Lille. Si les deux clubs ne jouent plus dans la même division, leurs stades restent deux immenses places fortes du football français. Inaugurée en 2012, l’enceinte Pierre-Mauroy a été conçue avec l’Euro 2016 en tête. Pas étonnant, alors, qu’elle soit l’une des plus belles réalisations sportives de ces dernières années. Six matchs s’y dérouleront, dont un 8e de finale et une demi-finale

Les stades de France en habits de lumière
– Le Stade Matmut Atlantique (Bordeaux)

– 4 : Le Stade Matmut Atlantique (Bordeaux) : 42.115 places

Comme ce fut le cas pour le Vélodrome, le Matmut Atlantique de Bordeaux n’a pas connu une saison à la hauteur de sa superbe. Rarement les Girondins de Bordeaux ont proposé un niveau de jeu aussi faible, indigne de cette enceinte sublime, inaugurée en mai 2015 et conçue spécialement pour l’Euro 2016. Les 42 000 spectateurs assisteront, chanceux, à cinq matchs : quatre de poule et un quart de finale.

Les stades de France en habits de lumière
– Le Parc des Princes (Paris)

– 5 : Le Parc des Princes (Paris) : 47.929 places

Le stade historique des Bleus a perdu un peu de son lustre passé depuis l’émergence du Stade de France. En outre, l’ambiance, chasse aux violences oblige, est quelque peu en berne ces dernières années. C’est peut-être pour cela que le Parc des Princes n’accueille « que » cinq matchs avec un seul 8e de finale. Mais l’enceinte reste tout de même l’un des lieux mythiques du sport français et sa rénovation récente, qui n’a pas compris d’extension de capacité (prévue finalement après l’Euro), lui a donné un coup de jeune salutaire.

Les stades de France en habits de lumière
Stade Geoffroy-Guichard (Saint-Étienne)

– 6 : Stade Geoffroy-Guichard (Saint-Étienne) : 42.000 places

Comment imaginer un Euro de football en France sans le stade des verts ? C’est pourtant ce qui se serait passé si l’UEFA n’avait pas décidé d’augmenter le nombre d’équipes participant à la compétition. Heureux d’avoir été repêché, le Chaudron a été rénové pour l’occasion et sera plus bouillonnant que jamais durant les trois matchs de poule et le 8e de finale qu’il s’apprête à accueillir.

Les stades de France en habits de lumière
Stadium de Toulouse

– 7 : Stadium de Toulouse : 33.500 places

Le Stadium de Toulouse, qui a assisté à une saison particulièrement mouvementée, a connu le même sort que le Stade Geoffroy-Guichard. D’abord réserviste, il a été finalement repêché par l’UEFA, ce qui lui a permis d’être rénové. Au cœur de la ville Rose, cerné par les eaux de la Garonne qui enserre l’île du Ramier, il aurait été dommage de se passer d’un si bel écrin. Les spectateurs auront ainsi le plaisir d’assister à trois matchs de poule et à un 8e de finale.

Les stades de France en habits de lumière
L’Allianz Riviera (Nice)

– 8 : L’Allianz Riviera (Nice) : 35.624 places

L’Allianz Riviera de Nice fait partie de ces enceintes ultramodernes qui ont été spécialement construites pour l’Euro 2016. Au terme d’une construction achevée en septembre 2013, le stade est rapidement devenu le nouveau nid des Aiglons qui ont réalisé une saison exceptionnelle, portés par un Hatem Ben Arfa de gala. La fête pourra ainsi se poursuivre au gré des trois matchs de poule et du 8e de finale.

Les stades de France en habits de lumière
Le Stade Bollaert (Lens)

– 9 : Le Stade Bollaert (Lens) : 38.223 places

Comme pour le Chaudron stéphanois, il était presque impossible d’imaginer un Euro en France sans rencontre à Bollaert. Le stade des Sang et Or, à qui il a manqué une petite marche pour rejoindre l’élite cette année, a été savamment rénové et devrait offrir, comme à son habitude, l’une des ambiances les plus chaudes de l’Hexagone tout au long des trois matchs de poule et du 8e de finale qu’il accueillera.

Les stades de France en habits de lumière
Stade de France (Paris-Saint-Denis)

– 10 Stade de France (Paris-Saint-Denis) : 81.338 places

En quelques années, le Stade de France s’est imposé comme le cœur palpitant des grands événements sportifs et culturels hexagonaux. L’enceinte, où résonnent encore les déflagrations du 13 novembre, aura à cœur de faire oublier, aux spectateurs, cette sinistre nuit. Espérons que l’on puisse y revivre, plutôt, les mêmes émotions qu’en 1998. Comme de coutume, le SDF accueillera le match d’ouverture (et trois autres matchs de poule) ainsi qu’un quart de finale et, bien évidemment, la finale.

L.S.P.
Photos © Panoramic

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.