Le LABC prêt à en découdre

Le LABC prêt à en découdre

Rétrogradée en national féminine 1, l’équipe fanion du LABC sait qu’elle sera attendue par l’ensemble de ses adversaires. Les protégées de Bertrand Van Butsele devront donc se battre pour défendre les valeurs du plus gros club de basket féminin du département.

Suspendu à un éventuel repêchage, le LABC a été contraint d’attendre le milieu de l’été pour commencer son recrutement.

«Le changement de niveau se traduit mécaniquement par une baisse des subventions publiques, mais nos partenaires privés sont restés fidèles au club, car depuis des années, nous avons su créer des liens qui vont bien au-delà du simple sponsoring», souligne le président Jean-Paul Robert.

Les matchs de préparation témoignent de la progression d’un groupe qui commence à trouver ses automatismes, même si l’entraîneur Bertrand Van Butsele concède que la préparation de son équipe «risque d’être un peu en retard par rapport à certains adversaires, mais nous devons rapidement monter en régime afin d’avoir les moyens de gagner les premiers matchs». Car, tous savent que dans ce championnat, le LABC sera attendu par des équipes désireuses de s’offrir la tête d’un club descendu de LF2 et que certains déplacements seront difficiles. «En NF1, le style de jeu est généralement plus rugueux, moins technique», admet-il. La nouvelle équipe repose sur un noyau de quelques joueuses expérimentées, dont Tiphaine Mélois ou Célia Degrelle, pilier de la réserve, qui a gagné ses galons de joueuse de l’équipe première. «La saison dernière, leur abnégation a régalé le public. Une incertitude règne encore sur la date de reprise de Justine Barthélémy. Elle ne participera pas aux premiers matchs pour être opérationnelle à 100% lorsqu’elle reviendra sur le parquet», précise Bertrand Van Butsele.

Procurer du plaisir

Mais, pour jouer les premiers rôles dans ce championnat, l’équipe devra présenter une défense solide. C’est d’ailleurs l’un des points sur lequel a été axée la préparation de la pré-saison. Malgré la déception liée à cette descente sportive, le club continue de cultiver ses valeurs et pourra compter sur le soutien de son public, notamment lorsque «l’équipe montre ses qualités combatives et développe un état d’esprit positif». Elle aura d’ailleurs l’occasion d’éprouver ces qualités lors des quatre derbys limousins qu’offre le calendrier de NF1.

La structure du club reste inchangée et le projet sportif continue d’intéresser des joueuses. «L’objectif n’est pas de remonter dès la fin de saison, mais de produire du beau jeu afin de procurer du plaisir aux spectateurs», prévient-il. L’équipe première pourra aussi compter sur l’aide des meilleures joueuses de la réserve. «La formation reste l’un des piliers du club et l’école de basket se porte très bien. Notre pari sera donc de préserver tout cela», insiste Jean-Paul Robert. Le club perpétuera également les nombreuses actions citoyennes qu’il menait, «car cela fait partie de notre culture». Ainsi, dès cette saison, le LABC ouvre une section handibasket pour pouvoir, dès l’an prochain, engager une équipe locale dans le championnat handisport.

www.limogesabc.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.