Vous n’aurez pas ma haine

Vous n’aurez pas ma haine
Une interprétation émouvante et intense (© Giovanni Cittadini Cesi)

Mardi 3 et mercredi 4 décembre à 20h ainsi que jeudi 5 décembre à 19h, Le Théâtre de l’Union présente « Vous n’aurez pas ma haine ».

Lauréat du Molière 2018 dans la catégorie « seul en scène », l’acteur Raphaël Personnaz subjugue par son interprétation émouvante et intense du texte d’Antoine Leiris, Vous n’aurez pas ma haine. L’auteur a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume. À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine » publiée sur les réseaux sociaux au lendemain des attentats, il raconte dans un texte intime et pudique, édité chez Fayard, comment malgré tout la vie doit continuer.

Face à cette perte insoutenable, c’est ce quotidien meurtri mais tendre entre un père et son fils qu’il évoque sous la forme d’un témoignage bouleversant, acte de résilience tout autant qu’ode à l’espoir et à la vie. Accompagné au piano par Lucrèce Sassella, Raphaël Personnaz nous livre ce texte avec une sobriété et un tact magnifiques : « Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur ».

« Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’aie peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore ».

Réservation : 05.55.79.90.00 ou www.theatre-union.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.