Le mythe de Cendrillon pour les enfants d’aujourd’hui

Le mythe de Cendrillon pour les enfants d’aujourd’hui

En partenariat avec le Rectorat et le Conservatoire à Rayonnement régional de Limoges, l’Opéra de Limoges propose « De Cendre et d’Or », un projet vocal participatif.

Qu’est devenu le mythe de Cendrillon aujourd’hui dans les yeux des enfants au XXIe siècle ? Tel est le point de départ du projet « De Cendre et d’Or », qui va rassembler une centaine de scolaires sur la scène de l’Opéra de Limoges.
En effet, ce projet a été mené sur deux années scolaires (2015/2016 et 2016/2017), avec une classe de CM1 et de CM2 de l’école du Vigenal à Limoges ; une classe de CE2 et de CM1 du Roussillon à Limoges ; une classe de CM2 de Jean-Moulin à Couzeix et une classe de 6e au collège Maurice Genevoix à Couzeix. Sans oublier les élèves de la Maîtrise du Conservatoire.
« De Cendre et d’Or » est « un challenge qui demanderait une première année de technique vocale intensive, un travail d’acteur, tout cela incluant bien sûr une aisance d’expression corporelle, incluant une connaissance du vocabulaire et codes scéniques…
Une deuxième année, histoire d’intégrer l’œuvre, des milliers de notes, de rythmes, de mots, de rentrer dans la peau des personnages, et de faire de la musique, de la scène et de l’orchestre et de son chef un environnement familier où chacun évoluera de façon intégrée aguerrie et professionnelle », explique Eve Christophe, artiste lyrique et coach vocal.

CHANTER COMME ON EST

Et de continuer : « Car on chante comme on est, sans faire de jeu de mots… Accepter de se mettre à nu, et de façon individuelle au sein du groupe, ce n’est pas mince affaire, aller creuser dans sa matière corporelle pour trouver en soi son identité vocale et artistique, sa profondeur, apprendre à canaliser et gérer l’énergie mais aussi les émotions de tout ordre qui en découlent ! A peu près 75% des élèves en début d’année, ne savaient pas comment bien respirer, présentaient des crispations ou tensions musculaires. La magie a opéré et j’ai vu certains enfants mutiques, introvertis au début de l’aventure se prêter au jeu au fil des semaines, et se transformer, se découvrir et s’ouvrir… ».
Pour Sergio Simon, le chorégraphe et metteur en scène, « le livret, nourri des rencontres entre les élèves et Thomas Gornet, a permis à ce dernier de nous livrer très habilement sa vision de notre histoire. Celle de Cendrillon devient prétexte à questionner les nouveaux codes amoureux, la famille recomposée, l’ascenseur social qui situe chaque individu à un étage de la société selon des critères inscrits, les bonnes manières, la beauté ou l’élégance. Le cas de Cendrillon devient alors une allégorie de notre société, loin de la morale du conte qui semble aller de soi, spécialement pour les lecteurs habitués aux éditions pour enfants et aux adaptations cinématographiques ».
Représentations le 29 et 30 juin à 14h30 ainsi que le samedi 1er juillet à 20 heures. Billetterie : 05 55 45 95 95 / www.operalimoges.fr

Anne-Marie Muia
Photo © Yves Dussuchaud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.