Des pieds pour rêver, une tête pour danser

Des pieds pour rêver, une tête pour danser
Rêver ici, ailleurs… dans les Monts de Blond (© Manon Rougier)

Samedi 5 octobre, le Théâtre du Cloître à Bellac et La Mégisserie à Saint-Junien présentent une nouvelle édition « Des pieds pour rêver ? », un rendez-vous dans les Monts de Blond.

Depuis 2013, dans le cadre « Des pieds pour rêver ? », le Théâtre du Cloître de Bellac et La Mégisserie, structures voisines, organisent des balades artistiques dans les territoires qui leur sont proches.

En invitant des artistes à interroger les paysages naturels, les chemins, les habitats, les légendes, les histories de vie, cet événement est une invitation à cheminer et à poser un autre regard sur des paysages quotidiens.

Balade

De mai à septembre, Lara Borić du Théâtre des Astres a arpenté les Monts de Blond « en duo » avec des habitants pour découvrir les nombreux chemins qui les traversent. Ces sentiers donnent accès à des sites anciens de l’humanité, à des mythes, ou simplement à la paix intérieure de ces marcheurs épris de ce paysage, de ses courbes. Leur parole collectée à l’aide d’un microphone, les habitants deviennent guides et modèles : chaque portrait sonore réalisé dans un second temps associe le chemin au parcours de vie de celui qui le révèle à travers ses mots et sa propre expérience.

Après sa résidence, elle propose une balade autour de Montrol-Sénard. Le 5 octobre à 15h30 (RDV à 15h15 place de l’église), la restitution de ce collectage prendra la forme d’une balade qui partira du village : quatre comédiens de la compagnie guideront le public à travers les histoires réelles ou imaginaires des Monts de Blond, écrites à partir de la parole des habitants (participation libre, inscription vivement conseillée au 05.55.02.87.98 ou au 05.55.60.87.61).

La balade sera suivie d’un apéro-dégustation de vins naturels avec les oenophiles de l’association « Du goulot pour tous » à 18heures (collation et boissons sans alcool offertes, dégustation de deux vins différents : 5€).

Des pieds pour rêver, une tête pour danser
Guilluma Cousty (Archives TDC)

Concert

Il faudra ensuite allonger ses pas jusqu’à la Péninsule acadienne, avec Chloé Breault, musicienne et parolière sensible pour un concert samedi 5 octobre à 19heures au Château des Ducs de Mortemart, en s’association avec le festival Les Zébrures d’automne / Les Francophonies – Des écritures à la scène (tarif 10€, réduit 6€. Réservations : 05.55.02.87.98 ou au 05.55.60.87.61).

Chloé Breault n’aime pas les guêpes, les départs, les oignons et les choses qui font pleurer. Mais elle aime l’amour, les chansons et les chansons d’amour : amours qui marchent, amours qui ne marchent pas, amours qui s’en vont, qui s’attendent et qui s’en reviennent. Amours qui (se) lovent.

Musicienne et parolière sensible, son folk se mélange à une pop feutrée pour jouer dans ces choses du coeur et de la vie qui font qu’on a besoin de chanter pour ne pas se perdre.

Après pas mal de kilomètres et de scènes, elle a parqué son char chez elle, dans la Péninsule acadienne, le temps d’enregistrer un premier album qui sonne quand même un peu comme un voyage : Love.

Une randonnée artistique, un apéro-dégustation et un concert pour un samedi rêveur, à la rencontre de la nature, de ses paysages, et de ses histoires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.