Rencontres cinéma de Limoges : action !…

La cinéaste Fabienne Berthaud ouvrira le festival ce samedi 5 octobre avec « Un monde plus grand », tandis que la comédienne, réalisatrice et productrice Julie Gayet le clôturera avec deux films le dimanche 13…

Vingt-et-une avantpremières et sept reprises en versions restaurées, en tout 40 séances dispatchées aux Grands Écrans Centre et Ester et au Lido, des invités, et un prix décerné par le public : de ce samedi 5 au dimanche 13 octobre, les 4e Rencontres cinématographiques de Limoges zoomeront sur les différents genres du 7e Art, tels les films d’animation, pour grands (J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin) et petits (Shaun le mouton 2).

« UN MONDE PLUS GRAND »

Des moments forts sont attendus, générés par des actrices et acteurs inspirés, à l’image de Cécile de France, bouleversante dans Un monde plus grand sur la sidérante expérience vécue par Corine Sombrun au début des années 2000 en Mongolie racontée dans Mon initiation chez les chamanes ; ce récit est à l’origine du film de Fabienne Berthaud, écrivaine et cinéaste, hôte d’honneur du Grand Ecran Ester ce samedi soir.

La suite est tout aussi excitante, éclairée par : Chiara Mastroianni et Vincent Lacoste dans Chambre 212 de Christophe Honoré ; le Palestinien Elia Suleiman dans son burlesque It must be heaven ; Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Pierre Arditi dans La Belle époque de Nicolas Bedos ; Lyna Khoudri dans Papicha de Mounia Mddour ; Nina Meurisse dans Camille de Boris Lojkine ; Rhys Stone et Kris Hitchen dans Sorry, we missed you de Ken Loach ; Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg réunis pour la cinquième fois pour Mon chien stupide ; Anaïs Demoustier et Ariane Ascaride dans Gloria Mundi de Robert Guédiguian ; la jeune Céleste Brunnquell dans Les éblouis, deuxième film de Sarah Suco ; Jean-Christophe Folly, Isabelle Carré et Golshifteh Farahani, dans L’angle mort ; Vincent Cassel et Reda Kateb, associés par Toledano et Nakache dans Hors normes.

AVEC LECH KOWALSKI

Au chapitre invités, on goûtera les visites de…
Fabienne Berthaud (Un monde plus grand, son quatrième long-métrage après Frankie qui révéla Diane Kruger avec laquelle elle enchaîna avec Pieds nus sur les limaces puis Sky) ; Jean-Michel Bertrand (Marche avec les loups) ; Léo Karmann (La dernière vie de Simon, premier long métrage du fils de Sam Karmann) ; Marie- Ange Gorbanesky (L’âme du vin… de Bourgogne) ; Julie Gayet (réalisatrice de FilmMakers sur les femmes cinéastes, et productrice de L’angle mort, le troisième opus de P.-M. Bernard et Pierre Trividic, avec Isabelle Carré, Golshifteh Farahani et J.-Christophe Folly).

Sans oublier le réalisateur franco-américain Lech Kowalski et la productrice Odile Allard pour On va tout péter, sur le conflit GM & S à La Souterraine (dimanche 7 à 16 h 30 à Ester) ; fils de Polonais échappés du goulag, né à Londres, émancipé à New York où il a filmé le mouvement punk, les sans-abris et les toxicos, Lech Kowalski, installé depuis 1999 en France, s’est passionné pour la colère des GM & S au point d’être arrêté le 20 septembre 2017 pour avoir filmé l’occupation de la préfecture de Guéret.

Rencontres cinéma de Limoges : action !…

CHARLES ET DUVIVIER

Deux films bénéficieront d’un enrobage particulier : d’une part, Le regard de Charles, compile de petits films tournés entre 1950 et 1982 par Aznavour avec la caméra que lui avait offert Edith Piaf, sera précédé d’une présentation par Vincent Perrot (invité par ailleurs du 3e Salon du livre musical les 11 et 12 octobre à la BFM), tandis que Haceldama, ou le prix du sang, le premier film de Julien Duvivier tourné en 1919 en Corrèze, sera accompagné en direct par le Trio Sibiel (copie restaurée par la Cinémathèque de la Nouvelle Aquitaine).

DELON EN ‘‘PROFESSEUR’’

Quant aux reprises, elles ne manquent pas d’attraits : Le Professeur, de Valerio Zurlini (1972), avec Alain Delon, Lea Massari, Sonia Petrova ; Les tueurs de la lune de miel, de Leonard Kastle (1969) ; La nuit des morts vivants de George A. Romero (1968), premier volet de la saga des zombies ; Angel Heart, d’Alan Parker (1987), avec de Robert De Niro, Mickey Rourke, Lisa Bonet, Charlotte Rampling, Brownie McGhee ; Un mauvais fils, de Claude Sautet (1980), avec Patrick Dewaere, Yves Robert, Brigitte Fossey ; The Doors, d’Oliver Stone (1991), avec Val Kilmer en Jim Morrison.

Chris DUSSUCHAUD

© D.R.

Programme détaillé (films, dates, horaires, salles) disponible sur le site des Grands Écrans (www.grandecran.fr) et à l’accueil des salles (livret et magazine ‘‘Zoom’’). Tarif unique : 5€ la séance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.