La Mégisserie : une saison combative et séductrice

La Mégisserie : une saison combative et séductrice
Une programmation qui pourrait bien vous mettre K.O. (© Fonds Roger Viollet)

La Mégisserie à Saint-Junien a présenté sa saison 2019-2020 qui, comme d’habitude, regroupe tous les domaines artistes et révèle quelques pépites. Sélection de huit temps forts.

« La saison que nous proposons, nous l’avons souhaitée combative et séductrice, comme la jeune femme boxeuse de notre visuel. Une saison qui va vers l’autre, qui agit par le désir, qui ose, qui prend des risques. Une saison de tant de paroles multiples, paroles d’artistes, paroles d’humains, paroles vives, paroles percutantes… », lance l’équipe de La Mégisserie.

Comme tous les ans, il est ardu de présenter cette programmation qui est si riche. Néanmoins, une sélection de huit temps forts a été faite, sachant évidement que la majorité des rendez-vous sera annoncée au fur et à mesure.

DES PIEDS POUR RÊVER ?

Le 5 octobre, en partenariat avec le Théâtre du Cloître de Bellac et Les Zébrures d’automne, « Des pieds pour rêver ?» est constitué d’une balade artistique, un apéro-dégustation, un concert. Depuis des milliers d’années, la nature raconte des histoires, chante des airs aux animaux et aux humains. Doucement, avec des souliers, des jambes et des oreilles, allez écouter les chemins des Monts de Blond et de la péninsule acadienne.

La Mégisserie : une saison combative et séductrice
La femme-poisson de Mégafauna (© Sébastien Téot)

LES GESTICULADES

Du 22 au 24 novembre, c’est le retour de Franck Lepage, l’inventeur des conférences gesticulées, avec le festival « Les Gesticulades ». Beaucoup de gens en France maintenant gesticulent. Des centaines prennent ainsi la parole. Pour dire ce qui

leur est personnel et ce qui fait partie de l’histoire. Ils parlent de l’école, de l’économie, des usines, de l’agriculture… et ils sont professeurs, ouvriers, économistes, paysans… Ils pourraient être ennuyeux à cent sous de l’heure et c’est tout le contraire. Ils sont réjouissants, intelligents, percutants, émouvants.

CINQ MINUTES AVANT NOËL

Du 3 au 20 décembre, « Cinq minutes avant Noël » invite au voyage en plongeant (vraiment) dans la musique de Mozart et de Darius Milhaud. En Inde dans le Rajasthan Express avec des frères virtuoses aux notes d’épices et douces. En compagnie de petites boîtes qui n’en font qu’à leur tête et de deux créatures, ogresse et magicien.

ETOILE DU NORD

L’Étoile du Nord avec la 7Quinzaine du cinéma nordique brille chaque année au-dessus de Saint-Junien. En 2020, ce sera du 22 février au 7 mars. Il s’agit d’un festival populaire avec de nombreux films pour les grands et les petits, avec des ateliers de cuisine scandinave, avec des événements dans la piscine de Saint-Junien et bien d’autres surprises.

JOURSDEDANSES

Du 14 au 21 mars, il y aura des jours de danses comme des jours de fête ! Des jours où on peut voir la danse dialoguer avec le sport, se déplacer dans la ville à la découverte d’un quartier… Des jours où la place est laissée aux jeunes talents, aux pratiquants amateurs, à un photographe curieux des corps, du mouvement. Des jours à la rencontre d’autres cultures, avec des gestes et des souffles qui viennent d’Algérie, d’Irlande, d’Italie… Des jours heureux pour partager l’émotion universelle de la danse !

WEEK-END MAGIE

Du 10 au 11 avril pendant tout un weekend, le public va découvrir des magiciens, boire des verres au bar magique avec eux sans être changé en poisson rouge, apprendre des

tours et être ébahi devant l’impossible qu’ils accomplissent.

FOUTEZ-NOUS LA PAIX !

Du 7 au 10 mai au Ciné-Bourse, « Foutez-nous la paix » est un festival de cinéma, de littérature, de photographie, de sciences humaines et d’autres formes d’expression. Un rendez-vous populaire et exigeant d’éclairage sur les guerres, de réflexion et d’action pour la paix. Un festival créé sur une idée de Daniel Matias.


samedi 21 septembre à 18h : Ouverture de saison, suivie à 20h30 de trois spectacles qui constitueront un parcours artistique dans trois salles de La Mégisserie, l’amphithéâtre, le hall d’exposition et le « cube », la salle de répétition. L’occasion de (re)découvrir les différents locaux, habités par trois équipes artistiques surprenantes : la Compagnie Atlatl, le Théâtre de l’Hydre et le musicien Bobby Dirninger. Avec une jeune femme poisson d’extrême Orient qui nage entre deux eaux (Megafauna), avec un homme juke-box qui joue ce que vous voulez, du blues, du jazz, du rock, des airs d’Hawaï (Juke Box Bobby), avec du cirque d’Uruguay, du Chili, de France (Circo)… (entrée libre sur réservation)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.