La barbe, plus que jamais tendance

La barbe, plus que jamais tendance

Être un homme, un vrai, va aujourd’hui de pair avec une barbe fournie mais savamment entretenue. Focus sur un phénomène de mode qui pourrait bien vous donner des idées de cadeaux pour la fête des Pères.

Courte, à bouclettes, bien peignée ou en broussaille, votre papa porte la barbe ? Il a bien raison ! Un temps délaissée au profit d’une peau de bébé, la pilosité naturelle a fait son grand retour sur les joues masculines.

À chacun la sienne

Ces extensions de poils ont toujours été considérées comme un élément esthétique, plus ou moins bien vu selon les pays et les époques. Guy de Maupassant écrivait ainsi : « Vraiment, un homme sans moustache n’est plus un homme. Et que d’aspects variés elles ont ! » Aujourd’hui encore, les adeptes de la pilosité faciale célèbrent la Journée de la barbe le 3 septembre dans les pays anglo-saxons. Loin d’être en reste, la France revendique elle aussi son comptant de poils ! Symbole de virilité désormais accepté au niveau social et professionnel, ce duvet soyeux s’étend sur la majorité des joues masculines et ce, dès l’entrée à l’âge adulte. Comme en matière capillaire, il faut toutefois faire avec ce que l’on a. Or, beaucoup d’hommes ont une barbe irrégulière comportant des zones moins denses, ce qui ne leur laisse pas tant de choix que ça. La forme du visage est aussi importante : privilégiez une version courte ou une barbiche pour adoucir une tête carrée, tandis qu’une barbe de dix jours affinera un visage rond. Si vous avez la chance d’avoir un visage ovale, vous pourrez en revanche vous permettre une multitude de coupes.

La barbe, plus que jamais tendance

Une question de look

Vous êtes plutôt du genre mise impeccable à la Hercule Poirot, broussaille négligée version Hagrid ou tendance hipster ? Attention, car cette décision n’a rien d’anodin puisqu’en fonction de sa forme et de sa densité, votre barbe renverra une certaine image de vous. Dès lors, mieux vaut ne pas se tromper sur sa coupe. Solution de facilité indémodable, la pilosité de trois jours donne un petit côté négligé et rebelle très en vogue. La barbe dite « de dix jours », mais qui nécessite plutôt une pousse de trois semaines, donne un rendu plus fourni et plus mature. Très à la mode dans les années quatre-vingt-dix, le bouc entourant la bouche est devenu un peu trop commun. Préférez-lui par exemple un balbo, composé d’une moustache et d’une barbiche prenant la forme d’une ancre, ou encore d’une mouche, cette petite touffe de poils dessinée sous la lèvre inférieure. Pour se démarquer, les jeunes actifs optent aussi de plus en plus pour une barbe sculptée, malgré l’entretien quotidien qu’elle nécessite pour obtenir un résultat bien net.

La barbe, plus que jamais tendance

Le marché des poils

Refuser les joues glabres demande toutefois beaucoup d’efforts. Avec tant de coupes différentes, l’industrie capillaire a donc pu ressortir des placards les peignes, brosses, tondeuses, huiles et même shampoings spécialement conçus pour sublimer votre pilosité faciale. Les plus inventifs peuvent même ajouter des perles, bagues et autres bijoux de barbe ! Pourquoi ne pas offrir un kit de soin complet, en vente dans le commerce, à votre barbu de paternel pour la fête des Pères ? Mieux encore, emmenez-le faire un tour chez le barbier ! Métier longtemps oublié, ce professionnel des poils masculins a fait un retour en force sur le marché. On trouve désormais des salons spécialisés à chaque coin de rue. L’occasion de laisser votre papa se faire bichonner et relooker en créant une harmonie entre sa chevelure et sa barbe. Brushing, maquillage, coloration, toutes les fantaisies sont aujourd’hui possibles, d’autant plus qu’en cas de faute de goût, il suffit d’un coup de rasoir pour repartir à zéro !

Zoé Pozini
Photos © iStock / City Presse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.