Lancement de la démarche EIT

Lancement de la démarche EIT
De gauche à droite : Jérôme Boulesteix, président de l’APANORD-OCEALIM, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, Pierre Massy, président de la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne et Marie Marquet, directrice de l’entreprise LIMA (Photo © Vanessa Monteil – Limoges Métropole)

Lancement de la démarche d’Écologie Industrielle et Territoriale (EIT) sur le territoire de Limoges Métropole : la Communauté d’Agglomération Limoges Métropole, compétente en matière de valorisation des déchets est lauréate du TEPCV – Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte mais également Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage (ZDZG). À ce titre, Limoges Métropole s’engage, parmi de nombreuses actions, à mettre en œuvre un projet d’économie circulaire.

En partenariat avec le réseau consulaire de Nouvelle-Aquitaine et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Limoges et de la Haute-Vienne, Limoges Métropole débute cette expérience sur le parc d’activités OCEALIM à Couzeix. La stratégie globale proposée est une approche d’économie circulaire par le pilier « écologie industrielle territoriale (EIT) ». À terme, l’Agglo, accompagnée de la CCI espère pouvoir étendre cette expérimentation au niveau des parcs d’activités Limoges Nord mais également à l’ensemble des parcs d’activités dont elle a la gestion.

Les actions/Projets de Limoges Métropole en termes d’économie circulaire en générale : l’EIT est un des 7 piliers de l’économie circulaire dont tous visent à produire, tout en limitant l’emploi des ressources naturelles. Dans le cadre de ses projets de développement durable, Limoges Métropole a mis en œuvre ou initié plusieurs projets qui s’inscrivent dans la même finalité.

Quelques exemples :

  • Accompagnement de l’association Le Relais 23 pour la création d’un centre de tri des textiles en Creuse et le développement de filières locales de réemploi
  • Développement des approvisionnements de Limoges Métropole en matière recyclé (papiers, carton, bois, plastiques, refus de tri) auprès d’entreprises locales)
  • Projet de renforcement du maraîchage péri-urbain et le développement des circuits alimentaires de proximité pour favoriser l’approvisionnement durable, en lien avec le TEPCV
  • Plan de déplacement interentreprises (PDIE) sur la Zone d’Activités Sud de Limoges accompagnée par le bureau d’études Inddigo avec pour objectifs d’optimiser, de rationaliser les déplacements et promouvoir l’utilisation de modes de déplacements doux…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.