Décharge sauvage de Peyroux : éradication à l’automne

Décharge sauvage de Peyroux : éradication à l’automne

Le groupe d’étudiants en licence professionnelle d’aménagement des ressources en eau vient de rendre son étude sur l’impact de la décharge sauvage de Peyroux, ceci en Présence d’Alexandre Bara, premier adjoint, en charge du dossier, et du Maire de La Croisille.
Le but de cette action consistait à vérifier si cette vieille décharge polluait toujours son environnement, en particulier le ruisseau Perche L’oiseau situé en contre-bas, le site étant toujours envahi de déchets en tout genre, plus ou moins ensevelis et volumineux, ce depuis une trentaine d’années sur un terrain privé.
Le diagnostic a démontré que la décharge n’avait actuellement pas de conséquence majeure sur le cours d’eau, même si une petite pollution s’y déverse, due à la décomposition très lente des déchets.
De plus, les polluants se sont accumulés en grande quantité dans le sol, ce qui pourrait causer en aval une dégradation en cas de forte crue.
La municipalité a ainsi décidé d’effectuer dès l’automne des travaux d’enlèvement de ces déchets par le biais d’une association de réinsertion et du service technique municipal, afin de limiter la propagation de la pollution restante et un impact sur l’environnement, la faune et la flore.
En effet, ces déchets anciens, selon leur nature, libèrent des éléments polluants, notamment métalliques, qui se déversent ensuite dans le ruisseau après avoir imprégné le sol, menaçant ainsi successivement d’empoisonnement les animaux et les végétaux aquatiques.
Une fois le nettoyage terminé, un panneau de sensibilisation sera installé par la mairie, informant de l’interdiction de déposer des déchets et expliquant aux administrés le potentiel d’impact de tels actes sur le cours d’eau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.