La Limousine : le doyen en selle

La Limousine : le doyen en selle
Une 19ème Limousine pour James Drogue.

Trois mois avant de fêter ses 93 ans, James Drogue prendra le départ de La Limousine André-Dufraisse pour la dix-neuvième fois. L’an dernier, il avait rallié l’arrivée de La Panazolaise (71 km), en jurant que ce serait la dernière. Mais sa passion pour la Petite Reine a été plus forte que la raison. Même s’il avait trouvé le parcours difficile, surtout après le « ravito » à Saint-Léonard, il avait franchi la ligne applaudi par les spectateurs. « Cette année, j’ai quelques appréhensions car les bosses deviennent plus dures à mon âge avoue James, et je me demande si je ne vais pas incorporer un petit moteur dans le cadre » lâche-t-il en éclatant de rire. Le cycliste s’entraîne quotidiennement, des exercices qui peuvent surprendre à son âge, mais qui lui assurent une telle longévité sur le vélo. « Tous les matins, dans ma cave, je fais une heure de gymnastique sur un home-trainer à l’ancienne, sur un autre qui bloque la roue arrière, puis un peu de cyclo-rameur et je termine par des tractions sur l’espalier » précise-t-il. Et pour garder la forme, il faut ajouter des sorties régulières en vélo de 30 à 50 km suivant la météo sur un circuit passant par l’aéroport de Bellegarde, Nieul, Oradour, Saint-Victurnien, le Pont de La Gabie, Aixe et la dernière bosse de l’avenue Ernest-Rubens qu’il grimpe à 5 ou 6 km/h.

Après quatre heures d’efforts solitaires sur des routes casse-patte, il devrait en finir aux alentours de midi et rafler, une fois encore, la coupe du vétéran. Une de plus à aligner sur ses étagères…

Corinne Mérigaud
Photo ©  Yves Dussuchaud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.