Chirac is gone, à 86 ans…

Chirac is gone, à 86 ans...

J’ai toujours gardé le souvenir de sa fierté limousine (surtout corrézienne) lorsque, alors Premier ministre, il m’avait présenté à Matignon la carte du schéma autoroutier et routier national sur lequel il avait, de manière pressante, fait ajouter au ministre des transports Méhaignerie l’A20 entre Vierzon et Brive : « Cela devrait vous plaire ! » m’avait-il lancé, sûr de l’effet, sachant mon engagement militant au profit de cet axe essentiel au sein de l’Association pour l’A20.

Souvenir d’un repas à la bonne franquette à Egletons arrosé de… Kronenbourg…

Souvenir d’une présentation par Xavier Popelier de l’équipe du CSP sur le parquet de Beaublanc à l’occasion de laquelle il avait montré sa faiblesse aux tirs et où Ostrowski, qui ne doutait de rien, l’invita à assister à son mariage…

Souvenir d’un train « Capitol » dont il tira la sonnette d’alarme à Solignac après avoir, assoupi, raté l’arrêt à Limoges…

Souvenir du « serment de Solignac » passé avec quelques coquins dont le propos était de déloger Louis Longequeue de la mairie de Limoges…

Je n’étais pas de son bord, je ne partageais pas certains de ses liens « obligés », pas plus que certaines pratiques de la vie publique et politique, mais, il y avait de l’humanisme et de la générosité chez cet homme sincèrement épris de culture.

Il n’a pas toujours été exemplaire, mais peut-on l’être et le rester dans ce milieu politicien où ne réussit et survit que le plus rusé ou le plus féroce des fauves ?

Il aura cherché à donner du sens à sa vie ; il aura aimé, sauté comme un cabri, serré des paluches, donné de grandes bourrades sur des épaules, sondé du regard les formes féminines, tiré des volutes de ses Gitane, souffert (le drame de sa vie) du handicap de sa fille aînée Laurence, anorexique, décédée en 2017, comme il apprécia le soutien de Claude sa benjamine, guerrière et conseillère…

Radical-socialiste de base (il y avait du Henri Queuille en lui), il aura conduit sa carrière sous les couleurs d’une droite dont, pour sa consommation personnelle, il aura adouci les angles au fil du temps.

Paix à vous Mister President.

C.D.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.