Un centre d’affaires à Beaubreuil

Après d’importants travaux réalisés par Limoges habitat, BGE a loué au bailleur social un local de près de 220m2 à Beaubreuil.

Un centre d’affaires à Beaubreuil

Il s’agit du premier centre d’affaires de quartier. La semaine dernière, les élus, les représentants de Limoges habitat, les responsables de BGE (réseau associatif national d’aide à la création d’entreprises) et de nombreux habitants de Beaubreuil ont participé à l’inauguration de ce nouvel espace.
En 2014, un appel à projet national a été lancé. L’ambition est de développer des centres affaires dans des quartiers prioritaires. Un an plus tard, le projet proposé par la Ville de Limoges est récompensé. Il a une double vocation : proposer des locaux « clés en mains » à loyer modéré pour les très petites entreprises et contribuer au développement du quartier en menant des actions de promotion de la création d’activité, en s’ouvrant aux associations de proximité et aux habitants. Ses « créateurs » espèrent également qu’il soit un lieu de mixités. Mixité volontairement au pluriel, puisque tant sociale qu’économique.

Un centre d’affaires à Beaubreuil

Aussi, Limoges habitat a engagé de lourds travaux de réhabilitation pendant deux mois et demi : démolition des façades, des cloisons, changement des menuiseries extérieures, mise en place d’une porte coulissante… D’un montant total de 202.000 €, celui-ci a été financé à 70 % par Limoges habitat, à 18 % par la Caisse des dépôts et à 12 % par la Ville de Limoges.
En tant que facilitateur d’intégration, le bailleur social a signé avec BGE une convention pour la location de ce local de 220m2, situé 8 allée Fabre d’Eglantine. La remise officielle des clés a donc eu lieu il y a quelques jours.
« Avec l’arrivée de BGE au cœur de Beaubreuil, nous souhaitons relancer l’activité socio-économique et favoriser la création d’emploi, a expliqué Catherine Mauguien-Sicard, la présidente de Limoges habitat. L’implantation de cette association peut susciter des vocations, inciter à franchir un pas et concourir à créer plus d’emplois ».
Pour sa part, Emile Roger Lombertie, le maire de Limoges, veut que des évaluations complètes, réelles et pertinentes soient faites régulièrement afin d’évaluer le bien-fondé et la réussite de ce premier quartier d’affaires et savoir ainsi si les objectifs ont été atteints. Il a également lancé une perche au gouvernement suggérant, pourquoi pas, une inauguration ministérielle de ce concept unique et novateur.

Un centre d’affaires à BeaubreuilAnne-Marie Muia
Photos © Yves Dussuchaud


En chiffres

Limoges habitat, c’est :

  • 13.000 logements
  • 25.000 locataires
  • + de 15M€/an investis dans l’économie locale (construction, rénovation)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.