Handisport : retrouver l’élite du foot-fauteuil

Seule représentante de la zone sud-ouest, l’équipe des «Grizzlys de Limoges-Couzeix» a terminé 3e de la Coupe de France et du championnat de foot-fauteuil et vise désormais le retour dans l’élite. Les qualités du groupe sont largement reconnues puisque la sélection suisse vient régulièrement s’entraîner en Limousin.

Handisport : retrouver l’élite du foot-fauteuilDepuis un mois, Baptiste Barrière est un entraîneur heureux, car son objectif de faire remonter le club dans l’élite est sur le point de se réaliser.
Les Grizzlys viennent, en effet, de s’offrir une belle 3e place lors de la coupe de France de foot-fauteuil. Fin avril, ils avaient déjà éliminé, tour à tour, les trois autres représentants du Sud-Ouest. Cette performance s’inscrit dans une spirale victorieuse de la fin de championnat. Elle permet au groupe limougeaud de terminer à la 3e place du championnat de D2 et espérer retrouver rapidement l’élite nationale.
«Cette montée, nous y travaillons depuis plusieurs mois, mais pour la conforter, nous devons renforcer notre effectif», prévient le coach. Ces recrutements visent à créer un 2e groupe qui sera encadré par les joueurs de l’équipe première. Le club organise régulièrement des démonstrations afin de promouvoir ce sport. Baptiste Barrière espère également attirer deux nouveaux joueurs, dont une internationale. Le club n’a évidemment pas les moyens de rémunérer ses joueurs, mais il mise beaucoup sur la convivialité de l’équipe et ne lésine pas sur les investissements, notamment les fauteuils spécifiques à la compétition. «Nous avons acheté deux fauteuils américains, particulièrement performants dans les accélérations, mais qui valent 11.000 € pièce», précise le jeune entraîneur, très attaché à ce groupe auprès duquel il a grandi, puisque son père a créé le club il y a plus de 20 ans.

Stage avec les Suisses

Handisport : retrouver l’élite du foot-fauteuilLes rencontres durent 2 fois 15 minutes et sont très spectaculaires, car au-delà de la maîtrise technique du fauteuil pour contrôler la balle, il faut installer une stratégie de jeu très pointue. «Pour l’emporter, il faut surtout développer un état d’esprit sportif et collectif», insiste Baptiste Barrière. Les matchs requièrent une très grande concentration des joueurs, obligés de constamment se situer sur le terrain par rapport à l’action. La dépense énergétique est comparable à celle des valides. Cette année, les Grizzlys figurent parmi les favoris de la coupe, car Lorient, qui compte dans ses rangs de nombreux joueurs internationaux, a été éliminé par l’Electro Foot Brestois lors des finales de zone.
La sélection suisse apprécie la qualité des Grizzlys puisqu’elle s’entraîne régulière-ment à Couzeix. Qualifiée pour le championnat d’Europe des Nations, elle vient d’officialiser un partenariat avec le club. «En Suisse, il n’y a que deux équipes, donc pour évaluer notre niveau, nous devons participer à des rencontres internationales. Le dernier stage organisé avec les Grizzlys a été très enrichissant tant sur l’aspect sportif, que sur le plan humain. Il nous a permis de mesurer l’évolution de notre niveau de jeu, mais aussi d’affiner notre logistique», avoue Hermann N’Tsoli, le sélectionneur suisse.
fr-fr.facebook.com/LesGrizzlys

Handisport : retrouver l’élite du foot-fauteuil

Handisport : retrouver l’élite du foot-fauteuil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.