Maison individuelle : exigez un contrat de construction !

Maison individuelle : exigez un contrat de construction !
« 2020 sera une bonne année, je ne vois pas comment il peut en être autrement »

Le Salon de l’habitat est devenu un rendez-vous incontournable, tant pour les professionnels que pour les porteurs de projet désireux de faire construire leur home sweet home. Interview de Candy Réjasse, la nouvelle présidente de l’UPCMI, l’Union professionnelle des constructeurs de maisons individuelles.

Info Haute-Vienne : Quels sont les premiers enseignements que l’on peut tirer de l’année 2019 ? Et comment se présente le dernier trimestre ?

Candy Réjasse : Le premier trimestre 2019 a été plutôt atone alors que le deuxième s’est révélé franchement dynamique. Je pense que les manifestations des Gilets jaunes et différents conflits sociaux en début d’année ont influencé les envies d’avenir, les clients s’avérant moins enclins à mettre en route et à décider des projets de vie. A la suite de la morosité hivernale, le début du printemps a finalement été décevant. Selon moi, la tendance ascendante débutée avant l’été va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année, les futurs propriétaires de maison individuelle voulant à la fois bénéficier de taux d’intérêt incitateurs et historiquement bas et également de la fin de la norme RT 2012 programmée. De plus, les successions de révisions des PLU (plan local d’urbanisme) ont appauvri les communes de terrains à construire, les futurs propriétaires de maisons neuves ne souhaitent donc plus remettre leur projet à plus tard, de peur de difficultés dans leur recherche foncière. Enfin, il est à noter que Limoges dispose encore du dispositif Pinel qui reste très avantageux fiscalement pour les investisseurs aguerris ou simplement les foyers cherchant à se créer du patrimoine en défiscalisant.

Info : Comment se profile 2020 ?

C.R. : 2020 sera une bonne année, je ne vois pas comment il peut en être autrement ! L’arrivée de la RE 2020, dont les décrets d’application n’entreront pas en vigueur avant 2021, les taux bas et la pression foncière des PLU sont autant de facteurs pour profiter de belles opportunités. Il est vrai que lors des années à scrutin électoral, les clients frileux mettent leur projet entre parenthèses, mais ce n’est qu’un « gel » avec un rattrapage les mois suivant les élections. La construction d’une maison neuve, qui répond aux besoins de plus en plus spécifiques des familles, reste le souhait numéro 1 des Français.

Info : Pourquoi est-il primordial de choisir un constructeur de maisons individuelles et de signer un contrat CCMI loi 1990 ?

C.R. : Il existe et perdure une confusion entre les constructeurs de maisons individuelles et ceux qui ne le sont pas ! Or, avant de se lancer dans le projet de toute une vie, de faire construire une maison, il vaut mieux se prémunir. Le contrat de construction maison individuelle (CCMI) de 1990 est strictement règlementé par la loi afin de protéger les consommateurs en leur donnant des garanties techniques et financières. Les assurances qui y sont liées sont nombreuses : le coût global est définitif, il inclut une garantie de livraison au prix et aux délais convenus, une garantie de bonne fin de travaux et l’assurance dommage ouvrage est obligatoire ! Il reste encore trop de gens hors-la-loi qui jettent l’opprobre sur notre profession. Les constructeurs membres de l’association UPCMI sont engagés auprès des futurs propriétaires, afin de les conseiller au mieux dans l’achat d’une maison, en respectant leur budget et leurs attentes mais également en les guidant dans les démarches, administratives, techniques mais aussi financières. Les expertises nombreuses de nos métiers sont mises à disposition de chacun afin d’apporter des conseils personnalisés.

Propos recueillis par Anne-Marie Muia

Photo : D.R

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.