Auvergne Habitat mise sur les seniors

Auvergne Habitat mise sur les seniors

Philippe Bayssade, le directeur général du premier bailleur social auvergnat, explique le nouveau concept « So’Seniors » mis en place par l’organisme. Le premier projet ouvrira en 2020. 

I. – Quelle est votre ambition en matière de logements dédiés aux seniors ?

P. B. – Le territoire de l’Auvergne vieillit. En 2030, en France, un tiers de la population aura plus de 60 ans, c’est même 35 % chez nous selon les projections. La stratégie d’Auvergne Habitat est donc de coller aux enjeux de notre territoire. En partenariat avec les collectivités et la Mutualité Française, nous développons plusieurs projets. Le plus avancé est actuellement en travaux.        

I. – Parlez-nous de ce concept « So’Seniors » que vous portez ? 

P. B. – Il s’agit d’un concept de petites unités de logements adaptés pour les seniors. Celles-ci regroupent entre 20 et 30 logements maximum, dont beaucoup de T2. Ce sont des résidences à taille humaine, qui privilégient l’accessibilité, la fonctionnalité, grâce à de la domotique. Les logements sont sécurisés, idéalement placés près des services et des commerces. Les résidences sont ouvertes sur leur environnement, elles s’adressent à des personnes autonomes, qui recherchent un logement adapté à la taille de leur ménage. Ces programmes sont financés en logement social avec une palette très large. Nous offrons des niveaux de loyers qui peuvent permettre aux plus modestes d’y accéder et à ceux qui ont un peu plus de ressources de pouvoir en bénéficier. L’une des caractéristiques de ces programmes, c’est aussi l’existence d’une salle commune, équipée, qui est un peu le cœur de la résidence. Chacun est libre de venir. Un animateur viendra proposer des activités tous les jours. Auvergne Habitat porte le projet immobilier tandis que la Mutualité Française amène le service.                 

I. – Où vont se situer ces résidences ?

P. B. – La première est implantée à Orcet. Il s’agit plutôt d’un petit village de 21 maisons individuelles situé à proximité du centre-ville. La livraison est prévue mi-2020. Nous avons trois autres projets, deux sont des programmes collectifs, à Lempdes et Cournon, avec 30 logements chacun. L’autre est situé à Chauriat, dans un environnement très privilégié. Avec 25 logements, il s’apparente plus à celui d’Orcet. Enfin, un autre projet de 10 maisons est à l’étude à Champeix. Plus généralement, ce nouveau concept est un axe important pour Auvergne Habitat, tout cela en cohérence avec les collectivités et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme qui est à l’initiative et pilote le schéma et l’organisation de cette offre sur le territoire.                  

I. – Quel bilan faites-vous de votre 90e anniversaire, célébré cette année ? 

P. B. – Nous avons été très heureux de ce moment, avec des retours très positifs. Il fallait le marquer mais ce n’est pas une finalité non plus pour la société. Nous voulons continuer à œuvrer sur le territoire pour apporter les réponses les plus adaptés aux besoins de logement. Nous sommes aujourd’hui le 1er bailleur d’Auvergne, avec plus de 18.000 logements. Nous avons plus de 500 logements en cours d’étude par an.