Auvergne Habitat : 90 ans et de nouvelles ambitions

Auvergne Habitat : 90 ans et de nouvelles ambitions
La construction de La future résidence Fragonia, rue de l’Oradou, à Clermont, a débuté. Ce programme, dédié à de l’accession à la propriété, devrait être livré à l’été 2021.

Le premier bailleur social d’Auvergne fête ses 90 ans en 2019. Il affiche également ses ambitions alors qu’Arnaud Guillemain d’Echon vient de prendre la présidence.

La « vieille dame » ne se porte pas trop mal ! Doux euphémisme… 18.000 logements locatifs, 270 collaborateurs, 1.100 appartements en cours de construction et 1.400 logements en cours de réhabilitation, voici quelques chiffres clés relatifs à Auvergne Habitat. Suite à son projet « Cap sur l’Auvergne », lancé en 2018 (voir encadré), l’organisme peut revendiquer aujourd’hui le statut de 1er bailleur social de la région Auvergne au moment où il souffle ses 90 bougies. Entre passé, présent et avenir, les dirigeants en ont profité pour exposer à la presse les grandes lignes de leur action. L’occasion aussi pour Philippe Bayssade, le directeur général, de présenter Arnaud Guillemain d’Echon, lequel a remplacé André Beyrand à la présidence d’Auvergne Habitat le 12 juin dernier.       

Qu’est-ce qui a plu au nouvel arrivant dans ce challenge ? « Le monde du logement social a des valeurs nobles. J’ai été séduit par le mode de gouvernance d’Auvergne Habitat et par l’image positive qu’elle dégageait auprès des élus et des entreprises. Ce qui m’a séduit également, c’est la stratégie de notre actionnaire majoritaire, Action Logement, avec sa volonté de construire plus de logements. »        

L’ancien président du directoire de la banque Nuger s’est dit aussi impressionné « par la solidité financière » du bailleur social, un élément qui permettra d’accélérer encore le développement de l’organisme.

Auvergne Habitat : 90 ans et de nouvelles ambitions
La construction de La future résidence Fragonia, rue de l’Oradou, à Clermont, a débuté. Ce programme, dédié à de l’accession à la propriété, devrait être livré à l’été 2021.

« Nos atouts, c’est à la fois le savoir-faire reconnu de nos équipes dans la production, la réhabilitation et la gestion des logements. C’est aussi un patrimoine de qualité, bien entretenu et attractif pour nos locataires », a mis en avant Philippe Bayssade, juste avant de rappeler qu’Auvergne Habitat investit chaque année 80 millions d’euros dans son parc immobilier (50 M d’€ dans le neuf et 30 M d’€ dans la rénovation de l’ancien).          

Outre le développement de l’accession sociale, en privilégiant les primo-accédants, Philippe Bayssade a dévoilé les axes forts des années à venir : « nous souhaitons aller vers la transition numérique mais celle-ci ne se fera pas au détriment du facteur humain. Elle sera complémentaire. Nous allons développer l’innovation, notamment dans le logement intergénérationnel, et poursuivre notre ancrage dans les départements limitrophes, l’Allier et la Haute-Loire. »

A l’aune de cette véritable feuille de route, les dirigeants entendent bien également conforter ce qui a fait la force d’Auvergne Habitat durant ces 90 années : les valeurs d’ancrage territorial, d’intérêt général et d’engagement social.